Partager

Avant la naissance : comment préparer l’aîné à la venue du petit frère ou de la petite sœur ?

Mis à jour le 29 novembre 2018

1

Bien vous préparer à l’arrivée d’un nouveau bébé.

Comme beaucoup de parents, sans doute êtes-vous partagés entre la joie d’attendre un nouvel enfant et une inquiétude bien légitime : pourvu que l’aîné ne soit pas jaloux !

La jalousie entre frères et sœurs qui pose problème est cependant rare. Et il est naturel pour votre enfant de s’imaginer qu’il ne vous suffit plus… Quelques clefs pour savoir le rassurer.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Essayez de l’y préparer…

Tout d’abord en le lui annonçant : pas trop tôt toutefois (attendre la fin du premier trimestre de grossesse) mais avant qu’il ne l’apprenne par quelqu’un d’autre. Votre enfant peut pressentir qu’il se passe quelque chose et souffrirait de se sentir exclu de votre bonheur. Ensuite ne pas en parler sans arrêt. Et l’intégrer à ce projet : ce sera le bébé de la famille.

En employant un langage simple et clair : par exemple des mots tels que « tu vas avoir une petite sœur ou un petit frère » en précisant que « cela prendra du temps, le bébé n’est pas encore prêt » et éventuellement avec un repère précis : aux prochaines vacances, cet été, etc.

En le rassurant : bien sûr, la première chose qui va inquiéter votre enfant c’est de savoir si vous l’aimerez tout autant. Il a besoin d’entendre que vous allez l’aimer toujours, que vous ne l’aimerez pas moins. Il est important qu’il se sente compris dans ses émotions. Car ce qu’il ressent est contradictoire : il voudrait à la fois rester seul et en même temps, l’idée d’avoir un petit frère ou une petite sœur le séduit. Il a aussi besoin d’entendre que ce bébé va avoir une chance terrible d’avoir un grand frère ou une grande sœur comme lui ou comme elle. Qu’il aura beaucoup de choses à lui apprendre.

On trouve dans les librairies ou les bibliothèques de nombreux livres pour l’aider à mieux vivre la venue d’un bébé. Ils lui permettront de comprendre que ce qu’il ressent est normal et que la plupart des enfants ont les mêmes réactions que lui. De plus, lui lire des histoires sur le sujet le fait participer à votre bonheur et le prépare en douceur.

Il a le droit de ne pas être emballé

S’il est agressif, vous pouvez lui dire qu’il est tout à fait normal de ressentir de la jalousie, de la peur ou de la colère. Il n’est pas obligé d’aimer ce bébé qui arrive, il verra bien quand il sera là s’il l’aime ou non.

Est-il normal qu’il régresse un peu ?

S’il se remet à sucer son pouce, demande à boire au biberon, voire refait pipi au lit… mais vous sent compréhensifs, cela l’aidera à mieux accepter la venue du bébé. Ce n’est que si la situation persiste qu’il faudra consulter. Il est possible aussi qu’il ait un sommeil agité pendant quelques temps. La venue du petit frère ou de la petite sœur représente pour lui un grand changement à venir et son imagination travaille.

A noter aussi, s’il n’est pas encore propre, que ce n’est pas le meilleur moment pour lui de supprimer les couches.

Pour de nombreux enfants cependant, l’arrivée d’un bébé est au contraire l’occasion de grandir d’un coup.

Faites-lui partager ce temps d’attente

Neuf mois, c’est long ! Rendez votre bébé complice de cette attente : vous pouvez lui proposer de parler au bébé, de toucher votre ventre, de sentir lorsqu’il bouge à l’intérieur…

Racontez-lui vos souvenirs lorsque vous l’attendiez lui aussi, et la joie que vous avez ressentie à sa naissance, tout cela l’apaisera en le rassurant sur sa propre place au sein de la famille.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !