Partager

Nombre de tétées la nuit pour un bébé de 3 mois ?

il y a 9 mois

Bonjour,

Mon bébé a 3 mois et demi et ne fait pas ses nuits.
Ça, à la limite, je patiente. Je comprends que tous les bébés ne fassent pas leurs nuits à 2 mois.
Mais là, plus ça va et plus il réclame la tétée. C’est l’horreur, en moyenne il se réveille 4 fois la nuit, soit toutes les 2h. Je suis épuisée.
Le plus frustrant c’est qu’à 2 mois il faisait ses nuits.

Je ne peux pas beaucoup me reposer la journée car je le berce pour qu’il s’endorme car j’en ai besoin et j’imagine que lui aussi. Mais du coup il ne dort que 45 minutes en moyenne. Et je dois également m’occuper de sa sœur aînée.

Avez-vous des conseils ?
Merci d’avance.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Je comprends bien dans quelle état de fatigue vous êtes… Cependant je ne vois pas de solution. A 3 mois, les bébés ne sont absolument pas réglés et les cycles de sommeil sont ainsi, de 45 minutes. Cependant, à 3 mois ce n’est plus un nouveau-né et autant il a, c’est vrai, encore besoin de contact et d’être beaucoup bercé, autant il peut commencer à patienter un peu et vous devez commencer à prendre un peu de recul par rapport à ses cris. Je veux dire par là que si vous êtes occupée avec la grande, vous pouvez lui demander d’attendre tout en le mettant près de vous à observer ce que vous faites avec la grande.

De la même façon la nuit, comme le jour, donnez-lui une petite chance de se rendormir seul entre deux cycles de sommeil et n’intervenez pas immédiatement dès qu’il appelle. Il n’est pas raisonnable de laisser un bébé appeler sa maman pendant plus de 2 ou 3 minutes sans intervenir mais 5 minutes ce n’est quand même pas une catastrophe ni une grande détresse que vous lui imposez. De même quand il a tété et a été bercé il peut crier un petit moment pour trouver seul le sommeil sans que ce soit une catastrophe si vous êtes occupée avec la grande.

A 3 mois le contact est indispensable mais il n’a plus à être permanent comme avec un nouveau-né. Tout est une question de mesure et de raison et la fatigue de la maman est un élément aussi important à prendre en compte que les besoins du bébé. Car qu’aurait donc à gagner un bébé à avoir une maman épuisée et excédée ?

Bon courage.