Partager

Est-ce normal que mon fils de 4 ans parle de la mort ?

il y a 6 ans

Bonjour,

Mon fils de 4 ans a pris conscience dernièrement qu’il lui ”manquait” un papy. Le père de mon conjoint a en effet perdu son papa à l’âge de 5 ans qui est mort noyé. Il a posé beaucoup de questions et mon conjoint lui a répondu avec pas mal de précisions devant des questions de mon fils qui demandait beaucoup de détails. Depuis notre fils parle beaucoup de la mort. On lui explique que ce qui vit un jour meurt un jour. Le thème de la mort apparaît n’importe quand même lorsqu’il n’est pas content, par exemple ”t’es méchante alors tu seras punie toute ta vie et même quand tu seras morte”. Je ne sais pas comment réagir. J’ai du mal à différencier ce qui est de l’ordre de son évolution classique à son âge et de ce qui serait une angoisse plus profonde qu’il conviendrait d’apaiser. Mais comment ?

Merci pour le travail que vous faites.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour,

Tout dépend du comportement global de votre enfant. Est-il angoissé dans beaucoup de situations ou au contraire le trouvez vous enjoué, tranquille et serein. Se sépare-t-il facilement (école, aller chez les grands-parents) est-il un peu autonome (s’habiller, manger, jouer) comment sont son sommeil et son endormissement et sa relation aux autres enfants et adultes (en retrait, timide ou très sociable, ouvert). Est-il facile à vivre ou au contraire toujours grognon et opposant ?

Si vous le trouvez en général inquiet et sur le qui-vive, si beaucoup de situations nouvelles sont dérangeantes pour lui, qu’il a du mal à vivre sereinement et dans l’insouciance comme il est habituel à 4 ans, alors oui vous pouvez demander une évaluation de sa personnalité auprès d’un psychologue pour enfant.

Mais sachez aussi que tout enfant au cours de son développement traverse des périodes d’anxiété qui font justement partie du développement. C’est le rôle des parents de rassurer et de passer ces étapes obligatoires. On ne prend en compte que les symptômes qui durent dans le temps et empêchent durablement de vivre sereinement.

Si tout va bien vous devez considérer que cette référence fréquente à la mort est l’expression de sa première approche de ce concept qui est pour lui surtout mystérieux. A cet âge les enfants ne prennent pas encore conscience du caractère définitif et inéluctable de la mort (cela vient plus vers 7 ans) et il est rare que cela soit angoissant pour eux. Ça les interroge surtout. Alors que vers 7 ans c’est réellement angoissant et… pour toute la vie pour tout un chacun.

A 4 ans il ne convient pas de donner trop de détails sur la mort comme sur toute chose inquiétante mais de trouver des façons rassurantes d’en parler. Ce papi est « au ciel » ou au «pays des morts» ou où vous voulez selon vos convictions, on ne peut pas le voir c’est ainsi mais on pense à lui etc. On lui dit que d’autres gens sont avec lui (les parents de ses autres grands-parents par exemple)

Vous pourriez lui lire des contes où il est question de mort.

Par exemple la sélection de mpedia « Au revoir blaireau »