Partager

N’écoute pas ce qu’on lui dit à 16 mois : que faire ?

il y a 4 mois

Bonjour,

J’ai un enfant de 16 mois qui n’écoute pas ce qu’on lui dit, même si je sais que c’est parfaitement normal à son âge. Quand on lui dit “on va manger”, aucun problème, il s’exécute et va de lui-même dans la cuisine. Par contre, quand on lui dit “donne-moi cet objet, tu n’as pas le droit d’y toucher”, on dirait qu’il ne comprend pas (alors qu’on sait qu’il comprend parfaitement), il refuse d’écouter et de rendre l’objet, et quand on finit par lui prendre après l’avoir prévenu, il crie, se plie en deux et s’énerve. Même chose quand on lui demande de donner la main à l’extérieur : il refuse, retire sa main violemment et s’assoit par terre en refusant d’avancer. Je sais qu’il est encore en phase d’apprentissage et que son comportement est normal. J’essaie d’appliquer les “conseils” que j’ai pu entendre au sujet des enfants de deux ans en pleine phase du “terrible two” (anticiper, prévenir, ne pas se fâcher si l’enfant se met en colère mais l’aider à gérer son émotion), mais comme mon enfant est beaucoup plus petit, ça ne marche pas toujours très bien. Que puis-je faire concrètement pour qu’il accepte certaines demandes nécessaires, comme donner la main dans la rue ou s’il marche sur un chemin accidenté et qu’il risque de tomber ? Je ne cède pas, mais je finis par le porter s’il refuse de donner la main et je ne suis pas certaine que ce soit la bonne solution. C’est un enfant très moteur, très vif et énergique, qui a toujours eu “du caractère” et ne s’est jamais vraiment laissé faire. Je pense qu’il est temps de lui apprendre à “prendre le pli” pour certaines choses, mais je sens que cela va nous donner du fil à retordre avec son papa (et cela nous en donne déjà…). Il est gardé en crèche, où visiblement il écoute tout ce qu’on lui dit sans sourciller et est “très mignon” aux dires des professionnelles.
Merci pour vos suggestions.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Les premiers colères et oppositions débutent effectivement à 15 mois. Tout est donc normal pour votre enfant.

Lisez Mpedia

C’est difficile d’élever un enfant, c’est parfois exaspérant. Il faut avoir beaucoup beaucoup de patience. Il faut, comme vous le dites, osciller entre douceur, gentillesse, compréhension et fermeté, autorité et même intransigeance.

Oui bien sur qu’un enfant a besoin d’apprendre la frustration et oui bien sûr qu’un parent doit être ferme et ne pas se laisser entamer par les hurlements de son enfant quand il est frustré.

Mais il est aussi très important qu’un enfant ait un volant d’action et de décision qu’il puisse dire “non” et que ce soit entendu, qu’il puisse faire ses expériences pour développer son autonomie.

Entre ces deux nécessités c’est au parent de juger s’il doit être complaisant ou autoritaire, et il doit juger de cela en une fraction de seconde avant de se lancer dans une dispute avec son enfant qui laissera tout le monde épuisé. Par exemple il n’est pas très important de déranger les bibelots du salon mais oui il est important de rendre ce bibelot précieux (s’il l’est vraiment d’ailleurs il aurait du être mis hors de porté de l’enfant). Il n’est pas très grave de jouer avec la terre ou l’eau des flaques et de s’en mettre partout mais il est très grave de refuser de donner la main sur le trottoir etc…

Il me semble que vous savez tout, tout, tout de la théorie… Il vous reste à la confronter à la pratique et à trouver l’ajustement qui vous convient. Mais oui il faut du temps, mais oui l’éducation est un travail de parent et oui ce sont les parents que les enfants peuvent se permettre de pousser à bout, pas les étrangers avec lesquels il n’y a aucun lien affectif.

Bon courage pour ce travail de parent qui reste la plus merveilleuse des fonctions même si très délicat parfois.