Partager

Comment recréer un lien maman-bébé à 3 mois ?

il y a 10 mois

Bonjour,

Je suis maman d’une petite fille de 3 mois. Elle est exclusivement allaitée.
Je suis actuellement suivi par une psychologue pour diverses raisons, mais notamment un syndrome de dissociation lors de mon accouchement.
Je n’ai aucun souvenir émotionnel de celui-ci. Aujourd’hui plusieurs choses me posent problèmes mais atour d’un même sujet le lien d’attachement entre une mère et son bébé.
Je m’explique, le jour de mon accouchement lorsque nous sommes montés en chambre tous les trois, j’ai insisté pour descendre fumer une cigarette. J’ai donc laissé mon bébé de seulement quelques heures, seule au milieu d’inconnus. Sur le coup je ne réalisais pas, maintenant je m’en veux beaucoup et ai l’impression de l’avoir abandonné.
Ensuite, depuis son arrivée au monde, je suis constamment sur mon téléphone. Notamment lors des tétées, je ne la regarde donc pas dans les yeux pendant ce moment si intime.
A ce jour mon bebe ne me regarde que rarement dans les yeux, et les seules fois où cela arrive cet instant est bref. Elle détourne le regard.
Il en est de même lors des tétées elle ne me regarde plus du tout.
Je me suis interrogée à ce sujet et ai lu un article sur les méfaits des écrans sur la relation avec bébé, je n’avais pas du tout conscience de ce que cela pouvait engendrer.
Aujourd’hui j’ai l’impression que sans l’allaitement elle pourrait se passer de moi. A-t-elle pu se sentir abandonnée ou délaissée ?
J’aimerais savoir si à 3mois il n’est pas trop tard pour recréer ce lien qui unit une mère à son bébé, si ces mois perdus peuvent être rattrapés ou si je ne pourrais plus établir de lien fusionnel avec ma fille.
Je vis très mal cette situation, j’ai peur qu’elle ne se soit pas attachée à moi ou qu’elle n’ai pas confiance.
Comment dois-je faire pour créer un lien fusionnel avec mon bébé après l’avoir rompu pendant 3 mois ?

Merci par avance pour le temps que vous m’accorderez.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Bien sûr que oui vous pouvez consolider le lien qui vous lie à votre fille encore et toujours tout au long de sa vie en modifiant tout ce qui vous parait le distendre. C’est bien pour cela d’ailleurs que vous êtes suivie par un psychologue et c’est bien pour cela que vous prenez conscience des éléments qui auraient pu être éventuellement perturbateurs depuis qu’elle est née et que vous allez changer ces comportements comme par exemple réduire votre temps d’écran au minimum quand vous êtes avec votre bébé.

Vous voyez je parle beaucoup au conditionnel car tout ce que vous pouvez lire est de la théorie et parle en terme de “facteur de risque” mais “risque” ne veut pas dire “échec assuré”. Que deviendraient alors tous ces bébés dont la maman est hospitalisée à la naissance loin d’eux pendant quelques jours parfois ? NE serait-ce que ces bébés dont la maman qui a eu une césarienne compliquée remonte en chambre au bout de 5 heures ?

Maintenant que vous avez conscience de tout cela il est inutile de regarder vers ce qui a été mais très très utile de regarder devant et de tout faire pour montrer à votre petite fille que vous êtes bien là pour elle : vous faire suivre par la psychologue bien sûr, éventuellement un psychiatre de périnatalité si la psychologue le juge utile, profiter des tétées mais ne dérangez pas votre bébé quand elle tète en cherchant son regard absolument, parlez lui tout doucement, caressez la un peu sans l’agacer. En dehors des tétées quant elle est éveillée, parlez lui, racontez lui tout ce que vous avez à lui dire ou ce qui vous passe par la tête même (et surtout) des banalités et jouez avec elle. Mais aussi sachez la laisser en paix, à trop stimuler un enfant on l’agace. C’est un juste équilibre à trouver.

De la même façon il faut trouver un équilibre entre pas de lien et un lien “fusionnel” comme vous dites qui est aussi perturbant pour un enfant que pas de lien du tout.

La psychologue est là pour veiller à votre équilibre, le pédiatre est là pour veiller à l’équilibre de votre enfant et votre relation : parlez lui de vos craintes et de vos espérances.

Apaisez vous et laissez-vous embarquer par votre bébé dans une belle histoire maman-fille dont chacune est actrice.