Partager

Comment gérer le coucher de mon fils de 2 ans ?

il y a 8 mois

Bonjour, et merci de prendre ma question, car nous nous sentons démunis avec mon mari et commençons à ne plus être d’accord sur la posture à tenir.

Notre fils de 2 ans et 9 mois ne veut pas se coucher et rester dans son lit le soir. Après le dîner (vers 19h/19h30) il va suivre assez calmement les étapes du lavage des dents, pyjama et pipi sur le pot (20h). Ensuite il y a 2 petites histoires, puis un câlin dans son lit avec son doudou jusqu’à environ 20h30. Ce rituel est mis en place depuis l’âge de 1 an. C’est en général son papa qui assure le coucher. De mon côté je couche son frère (8mois) et m’occupe du reste des tâches ménagères et je retourne travailler à mon bureau. Cependant, de manière de plus en plus fréquente, il se relève de son lit jusqu’à qu’on se fâche d’agacement. On va l’accompagner jusqu’à son lit au début calmement, on lui demande généralement ce qu’il veut. On lui a expliqué, on a placé une petite veilleuse qui diffuse une lumière relaxante etc… on lui a dit qu’il n’était pas obligé de dormir et qu’il pouvait chanter des chansons ou raconter des histoires à son doudou (ce qui a marché un temps)… Rien n’y fait. Il se relève, rit, dit qu’il veut jouer ou rester avec nous. Il dort de sa chambre et vient dans le salon ou la cuisine. Il a très bien compris que son manège attire notre attention. On arrive à un moment où l’on crie fort, il pleure et seulement après tout ce temps de « négociation » d’un coup il se laisse coucher. Cependant cette situation commence à générer un stress certain et une appréhension de la prise en charge du coucher et une crainte que ça empire. Je tiens à souligner que lorsque c’est moi qui prend le relais du coucher en l’absence de mon mari ou pour le suppléer c’est pire, il profite de ma patience ou de la « nouveauté » et c’est encore plus l’enfer. Merci d’avance pour vos conseils.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Vous analysez très bien la situation et avez tout compris et savez très bien ce qui, au final, arrive à convaincre votre fils : vous fâcher et lui montrer votre désaccord.

Et si donc vous commenciez par la fin puisqu’elle est efficace !!

Je ne vous conseille pas de crier mais juste de lui dire calmement mais FERMEMENT qu’il n’y a pas de négociation possible et que vous NE VOULEZ PLUS LE VOIR parce que c’est votre moment à vous.

Ne négociez donc pas, ne discutez pas, n’expliquez pas, ne lui trouvez pas de stratégie (parler au doudou etc), ne lui demandez pas ce qu’il veut puisque vous savez très bien ce qu’il veut (être avec vous) dites lui simplement la seule “vérité vraie” qui est que vous voulez être tranquilles. C’est juste cela qu’il faut lui dire. Fermement de façon à ce qu’il sente et comprenne qu’il n’y a pas d’alternative.

Simplement cela fonctionnera quand vous en serez persuadés vous même.

Je vous conseille aussi de laisser les portes ouvertes et une lumière allumée dans le couloir plutôt qu’une veilleuse dans sa chambre. Il pourra ainsi entendre les bruits de la maison et vous savoir à côté et s’endormira plus sereinement.