Partager

Comment aider ma fille de 16 mois à s’endormir seule ?

il y a 5 mois

Bonjour,

Ma fille a des troubles de l’endormissement. Depuis qu’elle est née elle s’endort au sein, puis au biberon à la fin de l’allaitement et ensuite dans les bras, en voiture. Nous ne voulons plus l’endormir en voiture, donc on la berce mais cela peut durer plusieurs heures à partir de 20h. Nous faisons les rituels : heure fixe, lecture… Et elle a un doudou (pas de sucette et pas de pouce). C’est difficile pour elle et pour nous, épuisement, fatigue et source de tensions.
Elle lutte pour ne pas s’endormir… Pleure, se tire les cheveux, crie.
A la crèche elle s’endort seule pour la sieste. C’est donc lié à nous, à moi la maman, je culpabilise.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Je ne vois vraiment pas de quoi vous pourriez culpabiliser… C’est à votre fille de culpabiliser 🙂 !! En effet elle vous mène une vie infernale alors que vous êtes tout à son service ! Elle vous amène à être épuisés et même à vous disputer !! C’est incroyable le pouvoir que cette petite fille a sur vous ! Ne croyez-vous pas qu’il est temps de lui dire “stop” , ” tu nous ennuies “, “non” et de lui poser des limites qui seront ici celles de votre tranquillité ?

Vous savez très bien que pour élever un enfant il faut beaucoup de bienveillance (et ça vous n’en manquez pas, vous en avez même “de trop” si je puis dire) mais aussi de la fermeté (et ça je vois que ça vous est très difficile puisque vous pouvez passer des heures à endormir cette enfant au détriment de votre couple, allant même si j’ai bien compris jusqu’à faire de la voiture pour l’endormir…).

Alors dorénavant, après le rituel du coucher, un bon bercement et le sacré “au revoir, dors bien, à demain ma chérie “, eh bien on la laisse… Oui elle va hurler, tempêter, se tirer les cheveux… Et alors ??… Elle le fera de moins en moins au fil des soirs et je vous promets que en 3-4 soirs la question est réglée.

Ceci bien sûr à condition que vous réagissiez de même avec calme, sérénité et assurance quand elle fait des colères la journée. En effet, elle entre dans l’âge des terribles colères de frustration et si elle sait que cela ne vous impressionne pas, que vous restez sereins, elle n’en fera plus non plus au coucher. De la même façon que vous, si vous le supportez bien la journée sans vous imaginer qu’elle est terriblement malheureuse, vous le supporterez bien le soir.

Cette attitude de votre part la rassurera beaucoup et vous verrez qu’elle s’endormira sereinement se sentant bien protégée par vos limites à ses débordement d’émotions.