Partager

Mon enfant ne veut pas aller se coucher

Mis à jour le 02 mai 2018 Dr Catherine SALINIER

1

Il veut continuer à jouer, court dans la maison, il demande à rester avec vous… Quand ils sont plusieurs enfants la situation est encore plus débordante ! Vous criez mais ils ne sont toujours pas décidés à aller dormir ? Ils n’ont pas sommeil ?

Mais est-ce que vous vous y prenez bien ? Comment gérer cette situation ? Voici un exemple pour vous aider, mais bien évidemment il fait partie d’une démarche globale, qui conviendra à certains et pas à d’autres! Il s’agit avant tout d’intégrer l’éducation positive dans un mode de vie.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Pourquoi refuse-t-il d’aller au lit ?

Le coucher est le moment de la séparation avec les parents. Il doit s’y préparer avec eux tout au long de la soirée.

Avez-vous l’impression de porter assez d’attention à votre enfant en rentrant du travail ? Quand les enfants sont un peu plus grands, vers 5-6 ans, ils ont parfois juste besoin d’attention. La journée ils ne vous voient pas, au retour de l’école tout le monde a ses propres occupations (le goûter, le rangement, les devoirs, la cuisine), et au moment d’aller dormir ils n’ont pas l’impression d’avoir profité de votre présence.

Besoin d’astuces ?

  • Pourquoi ne pas privilégier un moment seul avec votre enfant dans la soirée ? Lors du bain par exemple, où vous prendrez le temps de jouer avec lui, lui demander ce qu’il a fait de sa journée, ce qu’il a appris, ce qu’il a mangé le midi… pour lui permettre d’avoir un moment complice avec vous et ainsi de vouloir se séparer plus facilement au moment du coucher.
  • Prévoir un moment câlin avant le coucher. Que ce soit venant de la maman ou du papa, le maternage dope la production de l’hormone du plaisir et de la motivation, qui a un effet anxiolytique. L’enfant a besoin d’un moment de calme avant d’aller dormir.
  • Mettre en place des rituels à faire avant le coucher. Affichez un tableau des routines quotidiennes: se mettre en pyjama, se brosser les dents, allumer la veilleuse… Si ces tâches sont conçues avec votre enfant c’est encore mieux ! Il se sentira pris en considération, et aura l’impression d’être autonome en allant consulter le tableau.

Cet article vous a-t-il été utile ?

La Discipline Positive de Jane Nelsen, adaptation Béatrice Sabaté, éditions Toucan et en poche chez Marabout

Psychologue Ruth Feldman

Etude canadienne de Michael Meaney et al. Epigenetics and the biological definition of gene X environment interaction – Child development 81 (1):41-79-2010.

 

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.