Partager

Comment l’aider à s’endormir seul et à ne plus se réveiller à 3 mois ?

il y a 11 mois

Bonjour,

Mon bébé a 3,5 mois, il aura 4 mois le 7 septembre et est allaité exclusivement. Il pèse 6,8 kilos pour 65 cm.

Jusqu’à début juillet je pouvais le poser dans le lit lors des siestes. Il faisait d’ailleurs 1sieste de 1h30/ 2h le matin et l’après-midi une sieste variant entre 2 à 3h + une petite dans mes bras vers 17h. Mais à partir du début du mois de juillet il y a eu un changement brutal de son comportement : impossible de le poser pour dormir il se réveille instantanément et se met à hurler et pleurer, où s’il ne se réveille pas sur le champs, il finit par se réveiller au bout de 30 minutes et ne se rendort pas.

En ce qui concerne les nuits, c’est pareil il y a eu un changement. Jusqu’à fin juillet il dormait 4 voire 5 h d’affilée puis se réveillait pour téter et se rendormait facilement après celle-ci et je le remettais dans son lit (cododo). Mais depuis le 1er août, il se réveille toutes les 1h, c’est arrivé parfois toutes les 30 minutes. De plus, toutes les nuits entre 5h et 7h du matin il se tortille et a beaucoup de gaz ce qui le réveille et bien souvent il est déjà trop énervé et je n’arrive pas à le rendormir. Il se réveille donc tôt bien malgré lui. Nous sommes passés par des nuits très compliquées à tenter de le rendormir, il pleurait et hurlait à s’en casser la voix.
Nous sommes allés voir un médecin car nous avons trouvé ces changements très soudain, celui-ci nous a dit que ses gencives se dédoublaient.

Seulement cela fait depuis le début du mois de juillet que cela dure. Je le porte du matin au soir car je tiens a ce qu’il dorme, pour cela je passe mes journées assise sur le canapé avec mon bébé sur moi qui dort (il refuse le porte bébé, l’écharpe…). Il refuse les bras de quelqu’un d’autre, que cela soit son père ou sa mamie, il ne veut être que dans les miens, ce que je comprends mais cela est compliqué car je ne trouve pas de temps de repos la journée et comme les nuits sont devenues compliquées elles-aussi depuis fin juillet, je ne trouve plus vraiment de temps de repos la nuit surtout qu’il finit bien souvent par dormir entre nous car il ne se rendort pas dans son lit.

J’ai toujours bercé mon bébé pour qu’il s’endorme que cela soit pour les siestes où le dodo du soir.
Pour le soir j’ai mis en place un rituel pour le change et je le couche à la même heure (je commence a le bercer vers 19h30/45, et généralement en 20/30 min il est endormi).
Pour les siestes c’est un peu plus anarchique dans le sens où c’est dès que je vois qu’il fatigue (yeux/sourcils rouges, baille…) je le berce en marchant dans tout l’appartement puis il finit par s’endormir et je le garde sur moi, je n’essaye même plus de le poser dans son lit par peur qu’il se réveille et qu’il ne puisse plus se rendormir.
Il se réveille toutes les 30 minutes et bien souvent je n’arrive pas à le rendormir alors qu’il est encore fatigué.

Je ne comprends pas ce que j’ai pu raté pour que son comportement change de la sorte.
Est-ce que j’aurais dû l’habituer à s’endormir seul ?

Comment puis-je faire pour que mon bébé sache petit à petit et en douceur s’endormir seul ? Car je reprends le travail début septembre, il sera gardé en alternance par sa mamie, son père ou moi lors de mes jours de repos. J’ai peur qu’il ne fasse que pleurer lorsqu’il ne sera pas avec moi car sa mamie ne pourra pas le porter toute la journée sans interruption et cela me fait culpabiliser, je me dis que je l’ai trop trop couvé et qu’il n’accepte personne d’autres que moi maintenant.

Merci beaucoup pour votre écoute.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Non non non vous ne l’avez pas trop couvé et bien au contraire vous lui avez donné le meilleur dont il avait et a encore besoin c’est à dire VOUS sa maman. Tout est parfait et votre enfant n’est jamais mieux ailleurs que sur sa maman ce qui est parfaitement normal pour un petit nouveau-né. Simplement, maintenant il grandit et va réclamer à cors et à cris ce dont il a l’habitude c’est à dire vos bras alors que vous, vous n’en pouvez plus… Il est temps alors de prendre peu à peu un tout petit peu de distance et d’accepter qu’il crie un peu avant de se rendormir quand il se réveille après un petit cycle de sommeil. Non on ne le laisse pas crier longtemps mais par petites tranches de 5 à 10 minutes c’est tout à fait possible. C’est un compromis à trouver entre vous qui êtes fatiguée, très fatiguée et allez reprendre le travail et lui qui a grandi et n’a absolument plus besoin d’être en permanence sur sa maman comme un nouveau-né. Il peut regarder autour de lui, jouer avec ses mains, gazouiller etc… sans être en permanence au contact. De la même façon son papa et sa mamie peuvent très bien être des figures d’attachement secondaires (vous êtes la principale) à condition que vous leur laissiez un peu de place et ne repreniez pas votre bébé dès qu’il crie dans leurs bras. C’est très important pour un bébé de pouvoir être câliné par d’autres aussi. C’est aussi très important pour un bébé d’avoir une maman détendue qui puisse prendre un peu de repos et aussi un peu de distance. Vous avez beaucoup de chance d’être entourée (votre conjoint, votre maman) alors sachez en profiter pour vous détacher un peu de ce contact permanent. Vous souhaitez que votre enfant se détache un peu mais en même temps je sens que vous aussi êtes très attachée… Laissez un peu de place aux autres dont a aussi besoin votre bébé et retrouvez, vous, un peu de vie personnelle, un peu de vie de couple… Remarquez bien que je dis « un peu », en effet tout cela vient doucement et progressivement après ces 4 mois de fusion complète et on pourra considérer que c’est l’adaptation à votre nouvelle vie quand vous aurez repris le travail et que votre bébé sera gardé.

En résumé autant on ne laisse pas crier un nouveau-né, autant à 3 mois et demi on peut commencer à apprendre à un bébé à trouver en lui les ressources à s’apaiser seul ou dans d’autres bras que ceux de sa maman même si c’est vrai, et vous avez raison, il a encore besoin énormément de votre contact. Mais énormément ne veut pas dire en permanence nuit et jour… Il y a un juste milieu à trouver qui peut passer c’est vrai par quelques cris pour lui et quelques difficultés pour vous de le voir dans d’autres bras.

Bon courage.