Partager

Mon bébé de 6 mois n’a plus aucun rythme : que faire ?

il y a 7 mois

Bonjour,

Voilà depuis plus d’1 mois, nous vivons un véritable cauchemar avec notre fils de 6 mois.
Les premiers mois était parfait, bébé allaité au sein, faisait ses nuits à 1 mois (23h à 7h) , à 3 mois il a débuté la crèche, adaptation super (toujours allaité mais au biberon du coup). Ses nuits se sont petit à petit allongées (20h à 6h ou 7h) et ses siestes étaient bien établies. Endormissement seul pour les siestes et presque pour la nuit.
À 5 mois il a eu ses vaccins, s’en ai suivi des réveils de plus en plus matinaux, puis un rhume qui a chamboulé son rythme. Lors de ses réveils nocturnes et après nettoyage du nez, je lui redonnais une tétée (conseil du médecin). Je ne m’inquiétais pas trop, il est malade, il se réveille c’est normal. Le rhume est passé, les réveils non. La situation s’est dégradée très vite. Aujourd’hui mon fils, se réveille toutes les heures, ne se calme qu’au sein. La diversification n’a pas aidé, il est tellement fatigué qu’il ne veut pas. Il est toujours dans notre chambre (je voulais le passer dans sa chambre mais j’ai peur d’empirer la situation). Il n’y a qu’à la crèche que ça se passe bien. Il mange bien (n’arrivant plus à tirer mon lait, elles ont réussi à le passer au lait en poudre) et s’y endort seul. Je suis à tel niveau de fatigue que je n’ai plus de patience et je ne sais par où commencer ! Je précise que le papa est très pris par son travail, prend le relais quand il est là mais est désemparé aussi. Je l’aurais bien mis tout les jours à la crèche mais ne travaillant pas à cause de la crise sanitaire, je ne suis pas prioritaire. Je ne reconnais plus les signes de fatigue,  ni de faim de mon fils. Il n’y a plus aucun rythme, ni pour les siestes, ni pour les repas… Auriez-vous un conseil ? Il faut entamer un changement, mais lequel ? Et par quoi commencer ? Merci beaucoup.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Oui je vous vois complètement désemparés tous les deux alors même que je vois que votre enfant va très bien puisque tout se passe bien à la crèche. Par contre ce désarroi que vous ressentez (et n’importe qui a votre place le ressentirait aussi) crée certainement un état de tension entre vous et votre bébé qu’il faut rompre. Vous n’êtes pas en cause, ni lui, mais probablement justement la vie bizarre que nous fait vivre cette crise sanitaire. Je pense que le fait de ne pas travailler vous déstabilise beaucoup (je ne sais pas quel était votre travail ni si vous êtes inquiète pour l’avenir de ce travail). Je ne sais pas quels sont vos centres d’intérêt en dehors de votre famille et de votre travail (sport ?).

Je pense qu’il faut calmer le jeu et vous calmer tous.

Pour cela tout d’abord mettre votre enfant dans sa chambre. C’est ce qui est conseillé à 6 mois. Ensuite le laisser un peu crier quand il vous appelle la nuit. Et ce sera plus facile s’il est plus loin. En effet il n’a plus un mois et ce diktat de ne jamais laisser pleurer un bébé est tout à fait justifié jusqu’à 4-6 mois mais ne l’est plus après à condition bien sûr de ne pas le laisser hurler pendant plus de 10 à 15 minutes ce qui est déjà énorme. Il faut bien qu’il comprenne que sa maman n’est pas disponible la nuit et qu’il doit apprendre à se rendormir seul.

Ensuite je vous recommande de parler avec la directrice de la crèche et de lui dire que, certes vous ne travaillez pas, mais que justement vous allez mal et que vous avez besoin d’un peu de temps sans votre enfant qui est si bien à la crèche. Et que vous profitiez de ce temps pour faire ce qui vous plait : vous promener, faire du sport, lire, cuisiner etc… Et quand vous êtes avec votre enfant essayez de sortir, d’aller au parc retrouver d’autres mamans, allez voir votre famille même si c’est loin et plusieurs jours et si vous devez pour cela laisser seul le papa. Il se ressourcera lui aussi pendant votre absence. Rester seule des jours entiers avec un bébé est très difficile… Pour tout le monde.

Si rien de tous ces aménagements ne calme cette relation avec votre bébé et les cris nocturnes de votre bébé, alors le plus profitable pour vous sera de consulter un(e) psychologue habituée à la psychologie autour de la naissance. Sans doute votre médecin ou le pédiatre de votre enfant ou la maternité ou vous avez accouché vous donneront une adresse. Il faut être très vigilant sur le risque de dépression maternelle qui survient souvent 6 mois après la naissance.

Prenez soin de vous madame pour votre bébé et pour vous et pour son papa.

Bon courage.