> GUIDE PARENTALITÉ > Education > Les écrans > L'usage passif des écrans avant 3 ans

L'usage passif des écrans avant 3 ans

Mémoriser Je vous recommande l'article "Les dangers d’une exposition aux écrans avant 3 ans" sur le site mpedia.fr

Les dangers d’une exposition aux écrans avant 3 ans

Les écrans ont envahi notre quotidien. La question de l’exposition de votre bébé à ces derniers va donc inévitablement se poser, dès la naissance de votre enfant.
De 0 à 3 ans, quel impact peuvent avoir les écrans sur son développement ? Quels sont les risques, et quelles sont les recommandations des experts ?

L'usage passif des écrans peut-il entraver le développement de l’enfant? [1]

Entre 0 et 3 ans, les échanges avec l’entourage et l’utilisation des 5 sens vont être essentiels pour le bon développement de votre enfant. C’est grâce aux interactions quotidiennes avec son environnement qu’il mettra en place des repères spatiaux et c’est en touchant, en manipulant les objets avec lesquels il joue qu’il va se familiariser avec un espace en 3 dimensions, lui permettant d’appréhender le monde qui l’entoure. L’acquisition de repères temporels se fera, elle, à partir des histoires que vous lui raconterez et des livres d’images dont il tournera les pages.
 
Le risque est que les écrans viennent remplacer ces activités. En effet, le temps passé devant les écrans sera du temps en moins pour les activités motrices, exploratrices et interhumaines. Le but est donc que ces derniers n’éloignent pas votre enfant des activités qui impliquent les 5 sens, car cela pourrait avoir des conséquences néfastes sur son développement.
 
  • Une attention perturbée
Les résultats d’une étude américaine montrent que lorsqu’un enfant joue dans une pièce où la télévision est en bruit de fond, même s’il ne la regarde pas, son attention est perturbée. Le temps qu’il passe à jouer diminue même, si l’on compare la même scène avec l’écran éteint. La télévision, même en bruit de fond vient donc entraver le bon développement de votre bébé [5].
 
  • Un frein au développement du langage
Contrairement à ce que l’on pourrait parfois croire, un usage non interactif des écrans - mettre le bébé devant un dessin animé par exemple - n’aide pas dans l’acquisition du langage, et serait même  la cause de retards de langage, selon une étude menée par l’université de Toronto en 2017 [6].
 
  • Un manque de sens et une confusion entre réel et virtuel
Devant un écran, l’enfant de moins de trois ans ne voit que des  images qui se succèdent avec une telle rapidité, changeant toutes les 4 secondes, que rien n’y fait sens. Bien sûr, le son lui permet de reconnaître ses dessins animés préférés, notamment grâce aux chansons et aux voix. Mais les images représentent une hyper stimulation visuelle et auditive bien supérieure au monde réel. Il est hypnotisé, mais toujours en alerte, sans que rien ne le sécurise. C’est ce qui explique qu’il hurle si on l’en enlève, et aussi qu’après trois ans, il regarde toujours le même DVD, non pas parce qu’il l’aime, mais parce qu’il commence à comprendre l’enchainement des séquences…
 
A partir d’un certain âge, votre bébé sera capable d’établir un lien entre l’animal qu’il voit sur l’écran et celui qu’il voit « dans la vraie vie », au point de les confondre ! Ainsi, il pourrait tenter d’attraper des objets dans la télévision, car il la confond malheureusement avec la réalité. Il est donc important qu’il fasse appel à l’ensemble de ses sens pour bien grandir, et qu’il puisse s’identifier à des êtres humains et non à des personnages télévisés.

En quelques chiffres :
Une exposition télévisuelle importante les premières années peut entrainer des dommages qui subsisteront jusqu’à l’âge de 10 ans :
- une augmentation de 5% de l’indice de masse corporelle,
- une baisse de 7% de l’attention en classe,
- une baisse de 6% de l’habileté en mathématiques [2].

Un repère : pas d'usage passif de l'écran avant 3 ans

Pour donner des repères aux parents, des recommandations ont été émises pour permettre une utilisation raisonnée des écrans par les enfants, notamment par des sociétés savantes : Académie Américaine de Pédiatrie, Société Française de Pédiatrie (SPF), et Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA).
Celles-ci ont en commun de déconseiller l’usage des écrans chez le tout-petit. D’ailleurs, depuis avril 2018, vous pouvez retrouver certaines de ces recommandations dans le carnet de santé, comme le fait qu’il ne doit pas y avoir d’exposition aux écrans avant l’âge de 3 ans.

La règle 3-6-9-12 [3] [4] de Serge Tisseron, relayée par l’AFPA, stipule également qu’avant 3 ans, les écrans doivent être évités. Elle souligne l’importance de jouer le plus possible avec votre enfant, afin de favoriser son développement psychomoteur, et de privilégier les histoires lues ensemble à la télévision ou aux DVD.

Un usage des écrans avant 3 ans est possible.. s'il est interactif !

En effet, passer du temps avec son enfant à jouer sur des supports numériques (de type tablette) n'est pas contre-indiqué et ne pose pas de problème à partir du moment où :

  • l’activité sur les écrans se fait sur de courtes périodes, 
  • l’enfant est accompagné par un adulte dans un but d’échanges interactifs et éducatifs,
  • le seul et unique objectif est de jouer, en mettant à sa disposition des logiciels et applications adaptés à son âge,
  • cela reste ponctuel.

En revanche, ce n'est pas une obligation (l'enfant aura tout le temps d'apprendre à se servir des supports numériques) et il est important que les tablettes ne remplacent pas les jeux traditionnels !








Experts
Article publié le 19/07/2018 Mis à jour le 06/09/2018
Sources
[1] : « Pour développer ses 5 sens, pas d’écrans avant 3 ans », Yapaka.be
 
[2] : « L’enfant et les écrans », Jean-François Bach, Olivier Houdé, Pierre Léna, Serge Tisseron, Avis de l’Académie des sciences – 17 janvier 2013
 
[3] : “3 6 9 12 Apprivoiser les écrans et grandir”, Serge Tisseron, éditions érès – 12 octobre 2017

[4] : « Écrans et enfants : la règle du 3-6-9-12 », AFPA, Revue le pédiatre nº263 – mai 2014
 
[5] : « Children’s television viewing and cognitive outcomes: a longitudinal analysis of natio- nal data », Zimmerman F.J., Christakis D.A., in Arch Pediatr Adolesc Med., 2005, 159 (7):619-625.
 
[6] : “Handheld Screen Time Linked with Speech Delays in Young Children”, Dr Catherine Birken, Pediatrics Academic Societies Meeting – May 6 – 9 2017

 

Mémoriser Je vous recommande l'article "Les dangers d’une exposition aux écrans avant 3 ans" sur le site mpedia.fr