Partager

En tant que parents, doit-on avoir peur des écrans pour nos enfants ?

Mis à jour le 16 mai 2019

1

Selon leur utilisation, les écrans peuvent présenter un danger pour nos enfants, comme en témoignent d’ailleurs plusieurs études[1][2][3][4].

Cela dit, beaucoup d’études sont en cours sur le sujet et nous ne savons pas encore déterminer complètement quels sont les effets néfastes des écrans sur les enfants et à quel âge. Si nous ne devons pas diaboliser les écrans en général et tomber dans la paranoïa, nous devons en tant que parents, au quotidien, nous poser un certain nombre de questions : combien de temps mon enfant regarde-t-il un écran ? Qu’est-ce qu’il regarde ? Est-il actif par ailleurs ? Suis-je à côté de lui quand il est devant ?

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Des risques bien réels

Les effets néfastes des écrans sur l’enfant et son développement, notamment en cas de surexposition, sont bien réels et ont d’ailleurs été prouvés scientifiquement [1]][2]. Ces derniers concernent, entre autres, le développement sensoriel et cognitif, surtout chez les plus jeunes (hyperstimulation, acquisition du langage, capacités attentionnelles, notion du temps qui passe,…), ou encore social et affectif (relations sociales, lien d’attachement,…).

Dans le quotidien, l’utilisation des écrans a par ailleurs un impact sur le sommeil et peut mener l’enfant à la sédentarité.

Outre cela, des risques plus pernicieux existent et mettent nos enfants en danger, comme le cyber harcèlement ou l’addiction, plus répandus au moment de l’adolescence.

Mais attention aux peurs pas toujours justifiées

Malgré les risques que comporte l’exposition aux écrans chez les enfants, il faut cependant arrêter de faire peur aux parents.

Non, aucun lien scientifique n’a été fait entre écrans et développement de troubles épileptiques. De même que l’obésité n’est pas due aux écrans, mais bel et bien à la sédentarité engendrée par leur utilisation massive et toutes les conséquences associées.

Par ailleurs, concernant un des préjugés les plus véhiculés quant aux effets néfastes des écrans: il n’existe aucun lien de causalité scientifiquement prouvé aujourd’hui entre écrans et troubles du spectre autistique, une étude de 2018[5] réfute d’ailleurs ce lien.

Bien sûr, il est fortement déconseillé de laisser un enfant très longtemps devant un écran, cela reviendrait à le mettre, de son point de vue, dans une situation d’abandon, à l’origine de troubles du comportement que l’on peut assez facilement imaginer.

Quelques conseils pour un bon usage des écrans par les enfants

En somme, il ne faut pas avoir peur des écrans, ils ne sont pas aussi nocifs que ce que l’on voudrait le faire croire. Cependant, une utilisation raisonnée de ces derniers est nécessaire pour le bon développement de votre enfant.

L’Union nationale des associations familiales a pour cela quelques conseils[6]:

  • Prendre conscience de ses habitudes.

Il s’agira de se poser la question de la place que tiennent les écrans dans le quotidien de l’enfant: quand et combien de temps sont-ils exposés ? Quelle utilisation en ont-ils ? Quelles habitudes dans la familles (la télévision reste-t-elle allumée ? y a-t-il des écrans pendant les repas ?…) – car les enfants prennent leurs parents pour exemple.

  • Réduire le temps devant les écrans.

Il vous revient de limiter l’utilisation des écrans par votre enfant. Pour cela, quelques recommandations pourront vous aider, comme de fixer à l’avance le temps d’écran autorisé, éviter les écrans comme récompense ou repousser le plus possible l’âge d’équipement des enfants par exemple*.

  • Protéger des contenus inadaptés.

Il sera important de fixer des règles quant à l’utilisation qu’auront les enfant des écrans et de ce à quoi ils auront accès. Pour ce faire, il faudra bien sûr superviser leur activité sur les écrans en la limitant aux salles communes, où vos pourrez avoir un œil sur ce qu’ils font ou regardent; en les accompagnant; en respectant la signalétique d’âge et en parlant avec eux de ce qu’ils ont vu; et en faisant en sorte qu’ils soient exposés à moins de publicités possibles. Autant de réflexes à adopter pour protéger votre enfant.

Nous, parents, donnons l’exemple

Donner des repères à nos enfant quant à l’utilisation des écrans est un bon début, mais ne suffit pas. Vous êtes, en tant que parents, un exemple pour eux, et ils se développent et se construisent en grande partie en vous imitant. Ainsi, il va de soi que si vous-mêmes êtes de très gros consommateurs d’écrans, votre enfant aura tendance à vouloir en faire de même.

Outre cela, votre usage des écrans en leur présence va avoir des conséquences néfastes sur votre relation, voire même sur leur développement.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

[1] : Strasburger V.C., Jordan A.B. (2010) Donnerstein E. Health effects to media children and adolescents. Pediatrics, 125, 756-767.

[2] : Zimmerman FJ, Christakis DA. Children’s television viewing and cognitive outcomes: a longitudinal analysis of national data. Arch Pediatr Adolesc Med. 2005; 159 (7):619–625.

[3] : Schmidt M.E., Pempek T.A et al, Georgetown University, The effects of background television on the toy play behavior of very young children. (2008) Journal Child Dev: 79 (4):1137-51.

[4] : Tisseron S, Les effets de la télévision sur les jeunes enfants : prévention de la violence par le « Jeu des trois figures », Devenir, Volume 22, Numéro 1, 2010, pp. 73-93.

[5] : HAS, 2018

[6] : Guide parents, enfants et écrans – UNAF

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !