Troubles du langage

de 3 ans à 6 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Troubles du langage : 3 à 6 ans" sur le site mpedia.fr

Troubles du langage : 3 à 6 ans

De trois à six ans, le plaisir de jouer avec les mots

Votre enfant entre dans une phase où sa maîtrise du langage lui permet de jouer avec les mots. C'est aussi l'âge où d'éventuels troubles se font jour. Être attentif à sa progression permet de les déceler et d'essayer d'y remédier au plus vite.

Comment surveiller le langage de mon enfant ?

C'est la question que vous pouvez être amené à vous poser : comment exercer cette vigilance, quels signes peuvent vous alerter sur un retard éventuel de langage, et dans ce cas, comment l'aider à combler ce retard ?

Le mieux est de se repérer selon certaines étapes clefs :

Votre enfant utilise le « je » en parlant de lui-même. Il forme des phrases de plus en plus complexes : il commence à utiliser les « mots-outils » (les pronoms : le mien, celui-ci..., les déterminants : le, un, ce...), des adverbes (dessus, dehors...), il commence à se situer dans l'espace : dedans, dehors, et à distinguer le passé du futur : hier, demain, etc.

Son vocabulaire s'enrichit de notions telles que la taille (petit-grand), le pluriel/singulier, le féminin/masculin, les parties du corps, les couleurs, les formes, les premiers chiffres… Mais sa prononciation n’est pas toujours parfaite.

Mieux vaut consulter si : votre enfant ne fait pas encore des phrases complètes (sujet-verbe-complément), s'il manque de vocabulaire pour s'exprimer, et si vous vous apercevez que vous êtes la seule à le comprendre lorsqu'il parle. Dans la majeure partie des cas il s'agit d'un simple retard de langage, mais d'autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte : par exemple, si votre enfant n'entend pas bien, cela va freiner ses acquisitions.

  • A quatre ans

Il continue à parfaire son langage : désormais, il se sert couramment des mots-outils, son vocabulaire se fait plus précis, plus riche, ses phrases plus complexes, plus longues, 80% des enfants articulent maintenant correctement tous les sons.

Mieux vaut consulter si : votre enfant a du mal à comprendre lorsque les phrases sont plus complexes, s'il manque vraiment de vocabulaire au point d'avoir du mal à exprimer ce qu'il veut dire, si ses phrases sont mal construites et très limitées, s'il a tendance à raccourcir les mots, s'il est hésitant lorsqu'il parle au point de bégayer. Faites aussi vérifier que votre enfant entend correctement.

  • De quatre à six ans

A cet âge là, votre enfant franchit une étape importante : désormais, il joue avec les mots. Maintenant qu'il maîtrise le langage et les règles qui le régissent, il s'en amuse : il « joue » à trouver des rimes, détacher les syllabes... Il comprend la signification des mots en tant que mots, c'est-à-dire que le mot se détache de l'objet (il n'a pas besoin de voir l'objet correspondant pour en comprendre le sens).

Il se prépare lui-même à aller vers les acquisitions supérieures : il découvre la fin d'un mot (retard donne retarder...), il adore écouter des histoires et trouve du plaisir à en inventer, en raconter, à construire un récit (en le bâtissant à l'aide de liens temporels : autrefois, il était une fois..., liens spatiaux : dans un château, au fond de la mer, etc.).

Il affine son habileté à communiquer (parler en s'adressant à l'autre, chercher à convaincre, savoir dire non, faire des sous-entendus, des jeux de mots, il passe un cap important en commençant à saisir le sens implicite d'une phrase...).

Maintenant, sa diction est claire et nette, et il est prêt à apprendre à lire et à écrire.

Mieux vaut consulter si : votre enfant a des défauts de prononciation, n'articule pas bien les mots, ne fait pas des phrases claires et bien construites (il parle en style télégraphique), a du mal à comprendre lorsqu'on lui parle, ne cherche pas à jouer avec les mots (les rimes, les syllabes...).

De nombreux tests existent qui permettent un dépistage précoce des troubles du langage, conduisant à une prise en charge plus efficace (un tel dépistage se fait d'ailleurs au sein de l'école). Mais si vous avez le moindre doute, n'attendez pas pour en parler à votre médecin qui appréciera les difficultés de votre enfant et vous prescrira si nécessaire un bilan chez un orthophoniste.

Sachez toutefois qu’à côté des retards simples du langage existent des troubles plus sévères que l’on appelle troubles structurels ou dysphasie. Les retards simples sont susceptibles de se corriger avant 6 ans avec une prise en charge adaptée, les troubles structurels persisteront au-delà malgré la prise en charge et nécessiteront un accompagnement orthophonique au moins jusqu’à l’entrée au collège.

Comment aider mon enfant dans son acquisition du langage ?

Depuis sa naissance, c'est avec vous, avec tout son entourage, que votre enfant s'initie au langage.

Ce n'est pas parce qu'à partir de trois ans il commence à bien s'exprimer qu'il n'a plus besoin de vous, bien au contraire ! Vous pouvez l'aider à consolider ses bases. Avoir avec lui de vraies conversations (où chacun peut parler, se taire pour écouter et chercher à comprendre l'autre) lui permet de s'entraîner à l'expression orale, de mieux comprendre, de découvrir les subtilités de la langue et les règles de fabrication des mots. Jouer avec lui à raconter des histoires lui donne les bases de la narration : il s'habitue à construire un récit, à utiliser tous les mots-outils à sa disposition, à placer des personnages dans un contexte temporel, spatial...

Enfin, n'oubliez pas que pour votre enfant vous êtes un modèle. Il est donc important que vous donniez l'exemple : si vous parlez soigneusement (avec une intonation bien marquée, une diction claire, des phrases complètes, un discours bien organisé) et si vous prenez le temps de l'écouter, vous l'habituez à en faire autant. En vous observant, en vous imitant, votre enfant apprend.  

Saisissez toutes les occasions qui se présentent de bavarder avec votre enfant, chantez lui des chansons, des comptines, prenez le temps de lui lire des histoires... Un dvd ou un cd peut vous dépanner à l'occasion mais il ne remplacera jamais cette complicité entre vous qui lui assure les meilleures bases du langage qui soient.

S’il fait encore des erreurs, ne le faites pas répéter, mais redites le mot mal-dit, ou reformulez la phrase incorrecte ou imprécise..

Questions de parents :

Astuce
Petit guide pratique pour jouer avec les mots
Proposez à votre enfant de vous raconter une histoire : pour bien la cadrer, demandez- lui de répondre aux questions- clefs : de qui (personnes) ou de quoi (choses) s’agit-il ? Que se passe t-il (actions),  pourquoi ? Où ? Et quand se passe son histoire ?
Jeu de rimes : invitez-le à trouver la rime du mot que vous proposez : Cadeau ? Bateau ! Moulin ? Câlin !
 
Il aime particulièrement une histoire que vous lui avez lue plusieurs fois : dites-lui « ce soir, c'est toi qui me la racontes... Alors, dans cette histoire, rappelle-moi, qui est le héros ? Que lui arrive t-il... ? » Votre enfant sera ravi pour une fois d'inverser les rôles !
Experts
Article publié le 17/10/2012 Mis à jour le 07/11/2014
Sources

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Mémoriser Je vous recommande l'article "Troubles du langage : 3 à 6 ans" sur le site mpedia.fr