> Nouveau-Né > Alimentation > Allaitement au biberon > Premiers biberons
Premiers biberons
Biberons
Nouveau-Né
Mémoriser Je vous recommande l'article "Premiers biberons à la maternité : mode d'emploi" sur le site mpedia.fr

Premiers biberons à la maternité : mode d'emploi

En l’absence d’allaitement maternel, le premier biberon est donné dans les deux heures qui suivent l'accouchement. Le personnel soignant de la maternité est présent pour vérifier que les tétées se déroulent normalement et répondre à vos questions. En moyenne, vous donnez 6 à 8 biberons par 24 heures. Il n'y a pas d'intervalle strict à respecter entre deux bébés. Il est plutôt conseillé de répondre à la demande du bébé quand il manifeste sa faim.

Quand donner le premier biberon après l'accouchement ?

Le premier biberon est proposé en salle d'accouchement, généralement dans l'heure qui suit la naissance et dans tous les cas avant les deux premières heures de vie de votre nouveau-né. Afin de prévenir le risque allergique, s'il existe des antécédents allergiques cutanés, digestifs ou respiratoires chez l’un des deux parents, un frère ou une sœur, un lait hypoallergénique vous sera proposé (de retour à la maison, vous continuerez à donner à votre enfant un lait hypoallergénique durant ses cinq à six premiers mois).

Pendant le séjour à la maternité, le personnel soignant s'assure que les tétées se déroulent normalement et que le lait est bien toléré par votre enfant. Il contrôle son transit intestinal, ses urines, la fréquence et l'abondance d’éventuelles régurgitations.

A quel rythme donner les biberons suivants ?

Pour un enfant né à terme et de poids de naissance moyen, vous donnerez un biberon toutes les 3 heures environ, sachant que l'intervalle entre deux tétées peut osciller entre 2h30 et 4 heures. La quantité de lait proposée le jour de la naissance est de 10 à 30 ml par biberon. Plus le bébé prend, plus on espace la tétée suivante. Gardez bien à l'esprit cependant que vous n'avez pas besoin de surveiller votre montre ni de respecter un intervalle strict entre deux biberons. Soyez plutôt attentive aux manifestations de faim de votre enfant à mesure que vous faites connaissance l'un avec l'autre : lorsque votre bébé bouge, présente des mouvements de succion, vous pouvez lui proposer un biberon.

Combien de biberons en moyenne par 24 heures ?

On compte entre 6 et 8 biberons par 24 heures.

Garde-t-on le même rythme de tétées le jour et la nuit ?

Oui, les tétées sont espacées de 3 heures environ, y compris la nuit. Mais si votre bébé ne réclame pas pendant plus de 3 ou 4 heures la nuit, il est inutile de le réveiller. Profitez-en pour vous reposer. L'important est de totaliser 6 à 8 tétées par 24 heures.

Dois-je préparer moi-même les biberons ?

Non, la maternité vous fournit des mini-biberons prêts à l'emploi et à usage unique que vous n'avez pas besoin de réchauffer.

Comment m'installer pour donner les premiers biberons ?

Installez-vous confortablement et placez votre enfant en position demi-assise en soutenant sa tête.

Ne le nourrissez pas en position allongée car cela accroît le risque de fausse route. Tenez le biberon suffisamment incliné de sorte que le lait soit bien présent dans la tétine afin d'éviter au bébé d'avaler de l'air pendant la succion. Pour l'aider à ouvrir la bouche et prendre la tétine, stimulez son réflexe de succion en frottant légèrement la tétine contre ses lèvres ou sa joue. Dès que la tétine sera en bouche, il va commencer à sucer et déglutir naturellement. Prenez le temps de communiquer avec lui par le regard, la parole, le contact physique, ce temps de la tétée est un moment privilégié d’échange avec votre bébé.

Dois-je faire des pauses ?

Du fait de la déglutition d'air pendant la tétée, votre bébé va commencer à s'agiter. Plutôt que d'insister, il vaut mieux interrompre momentanément la tétée et le placer en position verticale, tête contre votre épaule, pour l'apaiser et éventuellement faire un rôt. Laissez votre enfant téter à sa guise, sans chercher à l'interrompre, s'il prend bien. Il suffit que ses voies aériennes soient bien dégagées pour qu'il puisse déglutir dans de bonnes conditions.  En fin de tétée, vous pouvez le placer à nouveau en position verticale, tête contre votre épaule, tandis que vous lui tapotez doucement le dos pour lui permettre de faire son rot.

Que faire si mon bébé a le hoquet ?

Les bébés hoquettent très fréquemment. Vous avez pu le ressentir durant les dernières semaines de grossesse, in utero. En fait, ce sont des contractions diaphragmatiques qui préparent le système respiratoire. Cela ne gêne pas toujours l'enfant. Si cela survient durant la tétée, changez sa position, tachez de lui permettre de faire le rot, de se détendre. Attendez que le hoquet passe avant de reprendre l'alimentation, quitte à attendre quelques minutes, ou bien faites lui boire quelques gorgées complémentaires, cela le soulagera rapidement. Si votre bébé a le hoquet très souvent, tachez de le nourrir quand il est calme, ou avant qu'il ne s'agite trop, poussé par la faim, et faites des pauses pendant la prise du biberon. Il est même possible de le changer en milieu de biberon.

Dois-je jeter le biberon si mon bébé ne boit pas tout ?

Tout biberon entamé doit être consommé dans l'heure qui suit. N'hésitez pas à en demander un autre si ce temps est dépassé.

Les nourettes

Il est préférable de donner le mini biberon (nourette) de lait à une température proche de 37° C, ce qui semble améliorer la digestion et limiter les régurgitations. Si la maternité ne met pas de chauffe-biberons à votre disposition vous pouvez tiédir le mini biberon (non ouvert) en la plaçant contre vous.

A savoir
La tétée (au sein) d'accueil et la montée de lait
Puis-je donner une tétée d'accueil en salle de naissance ? 
Bien sûr, cette tétée est un élément important de l'accueil du nouveau-né par sa mère, favorisant le lien relationnel. De plus, cette tétée apporte des éléments nutritionnels qu'aucune préparation pour nourrisson ne pourra fournir comme les éléments stimulant le système immunitaire intestinal.
 
Puis-je donner le sein pendant 2 à 3 jours puis passer au biberon ?
Cela est toujours possible ; il faudra simplement gérer ensuite la montée de lait maternel qui se produira. Les sages-femmes vous aideront pour cela, en général sans apport de médicaments.
 
Si je ne donne aucune tétée, vais-je quand même avoir une montée de lait ?
Oui, plus tardive que si vous donnez le sein dès les premières heures, et moins importante. Pour l'éviter, les sages-femmes vous donneront un médicament dès votre prise en charge en suites de couches.
 
Note : le lait 1er âge (appelé réglementairement "préparation pour nourrisson") est proposé de la naissance à 5 ou 6 mois. 

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 09/10/2012 Mis à jour le 28/11/2017
Sources

Le site internet www.laits.fr réalisé par l'Afpa.

Chouraqui J.-P. Préparations pour nourrissons, de suite et pour enfants en bas âge : O Goulet, M Vidailhet, D Turck, coordinateurs. Alimentation de l'enfant en situation normale et pathologique. 2ème édition, Doin éditeurs, Paris. 2012 : 137-49.

Mouterde O. Le choix d’un lait artificiel. Médecine & Enfance ; avril 2010 : p2 – 5.

Mémoriser Je vous recommande l'article "Premiers biberons à la maternité : mode d'emploi" sur le site mpedia.fr