Partager

Est-ce un RGO qui trouble les nuits de ma fille de 14 mois ?

il y a 7 mois

Bonjour,

Ma fille a fait ses nuits de 1 mois à 6 mois, à partir de 6 mois elle a commencé à se réveiller toutes les deux heures la nuit avec des hurlements et obligée de la bercer debout pour la rendormir.
Nous avons détecter un rgo et elle a été hospitalisé à ses 9 mois car refus de s’alimenter et rgo de plus en plus fort.
Jusqu’à aujourd’hui malgré les prises de inexium, Gaviscon ou autres médicaments (tout essayé comme médicaments) elle continue de se réveiller toutes les heures la nuit en hurlant, ne veut ni sa tétine, ni boire, il faut la masse et ou la porter et marcher pour qu’elle se rendorme.
Nous avons vu récemment un gastro pediatre qui me dit qu’il n’y a pas de problème au ventre et que ça doit être le rgo.
Est-ce vraiment un rgo qui peut perturber jusqu’à aujourd’hui son sommeil ?

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Je ne pense pas que ce soit un reflux qui, à 14 mois, perturbe ainsi son sommeil. Mon idée est qu’un reflux assez important pour perturber le sommeil aurait forcément aussi des répercussions la journée. On ne peut pas souffrir de reflux que la nuit alors même que l’on ne mange pas de la nuit. De plus je ne connais pas de reflux qui résiste à un traitement par Inexium® bien conduit et je suppose qu’il l’est à bonne dose puisque vous avez consulté un gastro pédiatre.

Votre enfant a quand même une histoire difficile avec cette hospitalisation pour refus de s’alimenter à 9 mois. Il me semble que cette inquiétude, que vous avez ressentie alors, ces habitudes que vous avez prises de la garder dans les bras et en plus debout ou en marchant, ont créé entre elle et vous une relation un peu particulière autour du sommeil où l’angoisse de la penser souffrir joue beaucoup. Comme vous êtes inquiets de ces douleurs supposées vous ne pouvez pas la rassurer dans ses réveils nocturnes. Des parents inquiets ne peuvent pas être assez sereins pour être rassurants et on le comprend bien.

Je vous conseille d’aborder la question plus par l’angle d’une relation à remettre dans une bonne perspective plutôt que sous l’angle d’un reflux douloureux. Je vous conseille donc, avec l’aide du pédiatre de votre enfant, de consulter un psychologue bien habitué aux relations parents enfants de tout petit âge.

Il n’y a rien de grave mais il me semble que c’est maintenant qu’il faut agir avant que tout le monde soit épuisé et encore plus agacé.

Bon courage.