Partager

Répulsif moustique et tique

il y a 4 ans

Pour les vacances nous allons passer 3 semaines à la campagne, je viens de lire un article sur la maladie de Lyme transmise par les piqures de tiques et de ce fait je suis un peu inquiète. Pourriez vous me conseiller sur une protection répulsif moustique/tique pour mon bébé de 5 mois et pour moi-même qui suis enceinte de 2 mois et demi…

La réponse de notre expert

WERNER Andréas Dr
Dr Andréas  WERNER

Le danger d’être mordu par une tique infectée varie énormément selon la région ou vous passez vos vacances.

La maladie de Lyme ou Borréliose est un sujet très à la mode, comme l’allergie aux protéines de lait de vache au gluten, les vaccinations et autres. Sur internet vous trouvez beaucoup de charlatanisme, de la désinformation, des articles sans aucun fondement scientifique.

Voici quelques chiffres validés du réseau Sentinelles pour la France:https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/?page=maladies&mal=18

Et avec l’INPES sur l’épidémiologie de l’incidence par région :http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1735.pdf

Prévention:

Chez les petits nourrissons une moustiquaire sur le lit est parfaite.

Les diffuseurs électriques sont en effets contre-indiqués à l‘âge de votre bébé, pour des raisons de toxicité.

Je vous mets un papier du BEH concernant l’utilisation des répulsifs chez les jeunes enfants. N’oubliez pas qu’un traitement des habits est également efficace et moins toxique que l’application directe sur la peau.

Le BEH:

L’usage des répulsifs chez les jeunes enfants
L’innocuité des répulsifs chez les enfants de moins de trente mois n’a pas été démontrée de façon formelle. Néanmoins, face au risque de maladies graves transmises par les moustiques et au vu des rares effets indésirables rapportés, le Conseil supérieur d’hygiène publique considère que les produits à base de DEET peuvent être utilisés dès l’âge de deux mois à condition de ne pas dépasser la concentration de 30 % et de respecter les contre-indications et les précautions d’emploi. L’application de répulsif ne doit pas être faite sur les mains. Chez les enfants ayant souffert de convulsions, l’usage des répulsifs est contre-indiqué par précaution.

Dans tous les cas, les moustiquaires de berceau imprégnées de pyréthrinoïdes sont considérées comme le moyen prioritaire de protection efficace chez les jeunes enfants. Toutefois, il faut faire très attention à ce que les nourrissons ne s’étouffent en attrapant et en « tétant » la moustiquaire. Enfin, n’oubliez pas que tous les répulsifs sont toxiques lorsqu’ils sont ingérés : ne les laissez pas à portée des jeunes enfants et empêchez ces derniers de se sucer les doigts après pulvérisation.

Si vous souhaitez des conseils plus amples vous trouvez tous les produits avec les concentrations recommandées et les limites d’âge dans le BEH ci-joint.

http://www.invs.sante.fr/Publications-et-outils/BEH-Bulletin-epidemiologique-hebdomadaire/Archives/2013/BEH-n-22-23-2013