Partager

Depuis la naissance de son frère mon ainée de 3 ans est incontrôlable : que faire ?

il y a 3 mois

Bonjour,

Ma fille vient d’avoir 3 ans. Depuis ses 2 ans elle dort de 21h a 7h maxi et pas de siestes (à chaque fois elle crie pdt 1h ou 2) donc maintenant on ne propose plus malgré les signes évidents de fatigue dès le matin et l’après-midi : se frotte les yeux et hurle (elle ne dort que chez l’assistante maternelle et lgtps, 2 ou 3h !). Elle a aussi un fort caractère et ça à tjrs été difficile de lui imposer des règles. Il faut se répéter sans cesse, lui retirer sans cesse ce qu’elle aime en punition. Depuis l’arrivée du petit frère il y a 2 mois, avec la jalousie, c’est pire : se réveille la nuit même s’il n’y a pas de bruits, parfois des journées entières de cris et pleurs. Elle dit non à tout, elle ne nous écoute plus (on a le sentiment d’avoir perdu notre autorité), fait un geste de la main comme pour vouloir nous taper, … Même quand elle joue seule elle fini par pleurer d’agacement. Elle chouine dès qu’elle n’arrive pas a faire qlqc ou n’a pas ce qu’elle veut. Elle est impulsive et a fleur de peau. Elle traverse la route en courant ou reste assise par terre pour ne plus avancer… Et elle sait bien que ce qu’elle fait est mal car elle a svt un sourire en coin qui montre qu’elle réalise faire une bêtise. Pour s’endormir j’ai été obligée de négocier et tout est comme ça : si tu veux une histoire le soir il ne faut pas se lever du lit la nuit (elle porte tjs une couche et a la sieste on a été obligé d’en remettre une), si tu te brosses les dents et t’habille seule le matin (sans qu’on soit obligés de la tenir !), tu auras ton biberon avec du chocolat le lendemain… Mais à chaque matin et soir c’est des hurlements. Pourtant elle sait très bien s’exprimer ! La négociation ne semble pas efficace. La punition non plus : elle nous dit “c’est pas grave” et malgré le fait qu’on lui retire les histoires du soir, chansons, et les choses qu’elle aime (certains jeux… )elle continue telle une furie. La discussion aussi ne fonctionne pas (on lui explique l’intérêt d’être grande sœur, qu’on l’aime tjs autant). Elle dit pourtant aimer son frère et aime bien le tenir dans ses bras, donner sa tétine ou le biberon. La responsabiliser ne semble pas suffire. Les moments exclusifs non plus (sortir au parc sans le frère, un jeu le soir…) car elle veut tout le temps être à la maison pour voir son frère et vérifier où il est (dans son lit et pas dans nos bras par expl!). La laisser dans sa chambre engendre des hurlements interminables. J’ai le sentiment d’être face à une ado et non une petite fille tellement ses propos et gestes sont violents. L’ignorer serait la seule solution ? Ou faut-il continuer ces punitions même si pour le moment ça ne porte pas ses fruits ? J’aimerais retrouver ma fille : reposée, sereine, équilibrée. Je pensais créer un tableau de règles pour aider à la canaliser. Doit-on consulter un spécialiste pour l’aider à accepter la situation et nous aider à avoir le comportement adéquat face à ses crises ?
Je vous remercie d’avance à nous aider à mieux la comprendre

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Oui je crois vraiment que vous devez consulter un psychologue pour enfant. Non pas pour aider votre enfant à accepter la situation mais pour vous aider, vous, à accepter ce qu’est une enfant.

Je suis tout à fait étonnée que vous me parliez de punition, de chantage (promesses) de menaces, de privation (de ce qu’elle aime), de négociation, qu’elle doit s’habiller seule etc… Votre enfant a 3 ans, c’est une toute petite enfant !!! Comment voulez vous qu’elle ait la notion de ce qu’est une privation de quelque chose le lendemain pour une chose à faire le soir ? Comment voulez vous qu’elle s’habille seule chaque matin (même si je sais bien qu’elle sait le faire), comment voulez vous qu’elle comprenne la négociation ou le chantage ? Il faut pour cela avoir une compréhension d’au moins 6-7 ans ! Le cerveau, à 3 ans, n’est pas du tout fini et équipé pour comprendre ces concepts.

Elle dort très bien chez l’assistante maternelle et pas à la maison. A la maison tout semble difficile. Non elle n’a pas un comportement d’adolescente elle a un comportement de petite fille inquiète qui cherche maladroitement l’apaisement auprès de ses parents en s’opposant à eux, en les provocant et qui obtient punitions, menaces etc… Et vous mêmes êtes désemparés et maladroits alors même que vous ne voulez que le meilleur pour votre enfant c’est certain. Je pense vraiment qu’il est important que l’on vous aide tous : les parents et cette petite fille à trouver un équilibre.

Je vous encourage à vous adresser à un psychologue pour enfant que vous indiquera le médecin qui suit votre enfant. S’il y a dans votre région des ateliers de parents (Discipline Positive par exemple) je vous encourage à vous y inscrire. En effet il y a beaucoup d’autres attitudes pour élever un enfant que les punitions, les menaces et le chantage. Il y a moyen d’être ferme et de poser le cadre de l’autorité sans être autoritaire et tout en restant bienveillant. Et quand cela n’est pas naturel il convient de se faire aider.

Mais souvenez vous toujours : un enfant est un enfant, c’est votre calme, votre assurance, votre patience qui l’aideront à grandir dans la sécurité affective et la sérénité.

Bon courage. Vous avez bien fait de nous écrire car il est grand temps de prendre une autre direction et c’est juste le moment avec l’arrivée de ce petit garçon. Bonne chance à vous 4.

Lisez Mpedia