Partager

Comment aider mon fils de 6 ans à être propre la nuit ?

il y a 3 mois

Bonjour,

Mon fils de 6 ans et demi n’est toujours pas propre la nuit, il nous dit qu’il ne sent pas venir le pipi, que ça ne le réveille pas.
Nous avons essayé de l’aider au mieux que l’on pouvait (le réveiller au moment où nous allions nous coucher, très vite abandonné car ça le fatigué trop et après réflexion, pas forcément la bonne méthode), nous avons éventuellement, après discussion avec notre médecin, envisagé le dispositif “stop pipi”, mais vu le prix de certain, et du réveil brutal pour l’enfant, nous avons oublié l’idée.
Après discussion avec notre fils, l’idée d’abandonner les couches à été prise depuis la rentrée (les couches étant trop petites pour son poids). Il ne les réclame pas, malgré le fait qu’il soit trempé la nuit.
Nous l’encourageons autant que l’on peut, mais il est vrai que nous sommes un peu démunis face à cette situation. Nous ne savons plus quoi faire pour l’aider à passer ce cap.
Je vous remercie du temps que vous prenez pour nous lire et pour votre future réponse.

La réponse de notre expert

WERNER Andréas Dr
Dr Andréas  WERNER

Bonjour,

Vous n’en parlez pas je suppose donc qu’il s’agit uniquement d’accidents nocturnes, la propreté diurne est acquise et il n’y a pas de problème avec les selles.

Chez certains enfants, cette acquisition de propreté nocturne est tardive, et il existe souvent un contexte familial.

Votre fils décrit très bien le problème, il dort profondément. Il ne semble pas souffrir de la situation.

Je vous recommande de consulter pour faire tester les urines à l’aide d’une bandelette urinaire pour exclure un problème rénal et un diabète. Cet examen va très probablement être normal, mais doit être systématique, tout comme la prise de la tension artérielle et un bon examen neurologique.

Le jour ou votre fils formule cette demande, je vous recommande effectivement plutôt un dispositif type PIPISTOP ou WETSTOP. Le prix n’est effectivement pas négligeable, mais peu élevé par rapport aux couches ou aux lavages de draps pendants des années. L’approche comportementaliste avec cette « culotte sonnante » donne les meilleurs résultats à long terme.

Débutez en parallèle un calendrier soleil, qui servira comme support pour les consultations de suivi.

Vous avez également une approche médicamenteuse avec du MINIRIN, mais il y a plus de rechutes.

De toute façon, dés que ça l’intéresse vraiment, avec la maturité acquise et le sommeil plus superficiel des préadolescents, il sera rapidement propre toutes les nuits.