Partager

Mon fils de 5 ans refuse de se coucher : que faire ?

il y a 3 mois

Bonjour,

Depuis quelques mois mon fils redescend sans cesse quand on le couche mais depuis trois semaines cela s’accompagne de pleurs qu’il ne sait pas expliquer. Il dit parfois qu’il a de “mauvaises choses” dans la tête. Nous avons tout tenté, la discussion, le rassurer, faire un dessin de ce qui lui fait peur (mais au final je me rends compte qu’il ne sait pas quoi dessiner par exemple un soir il a fait une fleur) le disputer, le punir (ou plutôt le menacer d’être puni puisque nous lui avons dit qu’il ne fêterait pas son anniversaire avec ses copains ce samedi) mais rien n’y fait. Nous sommes à bout et tellement désemparé. On ne sait pas s’il y a vraiment un mal être qui l’empêche de rester dans sa chambre et s’endormir ou s’il n’a juste pas envie de dormir. Je précise qu’il a toujours eu le droit de prendre un livre ou jouer un peu dans sa chambre avant de dormir car il a toujours été petit dormeur. Hier soir il a fini par rester avec nous et s’est couché en même temps que nous et là tout va bien. Je m’inquiète pour son bien être et son bon développement.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Il est très difficile de vous répondre sans en savoir plus sur ce qui se passe en ce moment pour votre enfant dans sa vie ( école, copains, quelque chose ou quelqu’un qui l’aurait embêté… etc) ou dans la votre (souci, préoccupation familiale ou travail). Quelque chose dont pourrait avoir conscience votre enfant clairement ou confusément et qui l’inquiéterait. Vous ne me dites pas non plus si, en dehors du coucher, votre enfant présente des signes d’anxiété (pour les séparations, pour les choses nouvelles etc…).

En effet ce que vous décrivez est bien sûr un signe d’anxiété. Et c’est cela qu’il faut prendre en compte bien plus que les difficultés de coucher.

Il n’est pas raisonnable de punir ni même de gronder un enfant qui est inquiet. Il n’y peut rien et le punir aggravera sans doute son malaise et sa crainte du soir. Vous pouvez comme vous le faites très bien l’autoriser à jouer ou à lire dans sa chambre ou à s’endormir avec la lumière allumée. Et même vous pouvez rester un moment près de lui pour passer cette mauvaise période. En effet cela ne fait que 3 semaines qu’il a ces difficultés et les parents sont toujours là pour aider les enfants à franchir des périodes difficiles, avec patience.

Mais quoi qu’il en soit si ça dure ou si ça empire il faudra consulter. Son pédiatre tout d’abord qui devra le recevoir seul et essayer de comprendre ce qui l’inquiète ou  un psychologue habitué aux enfants.

Pour le moment c’est à vous de l’accompagner du mieux que vous pouvez sans vous fâcher.