Partager

Émet beaucoup de pleurs à 8 mois, est-ce normal ?

il y a 6 mois

Bonjour,

Notre bébé qui aura 8 mois le 27 février commence depuis peu à émettre de plus en plus de pleurs, parfois même après avoir mangé. De longues heures parfois à pleurer, se calmer, à repleurer… parfois nous comprenons que cela peut être la fatigue ou la faim, mais d’autres fois il est difficile de décoder ses pleurs ! A noter parfois des endormissements difficiles et agités… Parallèlement aux pleurs il se met à crier, comme pour se faire entendre et s’exprimer. Tout cela peux-t-il évoquer des signes d’éveil précoce ? Merci par avance pour vos retours !

Cordialement.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Je ne sais pas du tout ce que vous entendez par “éveil précoce”. 8 mois n’est plus un âge où les bébés pleurent beaucoup sauf quand il ne sont plus en présence de l’adulte et sauf quand ils s’ennuient. En effet souvent à cette âge il y a une période d’anxiété de séparation et il suffit que l’adulte qui s’occupe de l’enfant quitte la pièce pour que celui-ci soit un peu paniqué de se savoir seul et crie. C’est ce qu’il se passe au moment de l’endormissement. Cette période est en général passagère et doit être accompagnée de réassurance par la voix quand vous vous éloignez, par le jeu du “coucou-caché” pour apprendre à l’enfant que quelque chose qui a disparu va revenir … voir Mpedia.

Une autre raison d’impatience et de pleurs exigeant à cet âge est le désir d’être occupé, de jouer. A cet âge un enfant a besoin d’un partenaire de jeu, pas en permanence certes mais le plus souvent. Il convient donc de beaucoup jouer avec lui, de lui parler pendant que vous faites vos propres tâches, de passer d’une activité à une autre etc… Il peut jouer seul à se déplacer, à manipuler des objets mais cela dure en général peu de temps. C’est sûr que certains enfants sont plus calmes et autonomes dans leurs jeux que d’autres qui sont plus vifs et plus demandeurs.

Enfin, il faut considérer le développement psycho-moteur global de votre enfant et la progression de ses acquisitions (déplacement, babillage, relation à l’autre etc… pour éliminer des pleurs d’une autre origine (douleur ou neurologique par exemple) et je vous conseille donc d’en parler précisément avec le médecin qui le suit. D’ailleurs au cours du 9ème mois doit avoir lieu un bilan complet très important dans la surveillance du développement somatique et neuropsychologie.