Partager

Repousse son papa à 3 ans, que faire ?

il y a 2 ans

Bonjour,

Tout d’abord merci d’exister, ce site est très riche d’informations et nous aide beaucoup (aussi bien dans ma vie personnelle que professionnelle).

Je viens poser ici une question à laquelle j’ai beaucoup de mal à trouver de solutions. Cette situation est régulièrement récurrente et déstabilise toute la famille.
En effet ma fille de bientôt 3 ans (qu’elle aura en février) repousse son père. Elle ne veut que maman. Pour le lever du matin, le lever de sieste, le bain, l’histoire du soir… Elle dit qu’elle ne veut pas papa et qu’elle ne l’aime pas. Lorsqu’il s’approche pour lui faire un bisou elle secoue la tête et le repousse. Cette situation a débuté lorsqu’elle était très jeune (aux environs de ses 9 mois je crois).
Dans notre quotidien, nous faisons à tour de rôle pour nous occuper d’elle mais cela devient très difficile pour son papa qui dès qu’il la prend à droit à des hurlements.
Aujourd’hui et après avoir essayé beaucoup d’attitudes et de stratégies différentes, il a décidé de prendre du recul et de “s’éloigner” des interactions avec elle. Il est distant.

Pour vous parler de notre fille, il s’agit d’une enfant très dégourdie qui a un langage évolué. Elle fait des phrases et raconte des histoires sans soucis. Actuellement et depuis de nombreux mois, elle régresse beaucoup. Elle se met à faire du 4 pattes, à parler “bébé” et à se comporter comme tel. Elle est gardée chez une assistante maternelle avec deux autres enfants et va à la halte garderie le mercredi matin. C’est une petite fille exigeante. Elle a eu pendant très longtemps (jusqu’à ses 2 ans) de multiples réveils nocturnes qui ont été très difficiles à gérer pour nous. Elle ne pleure plus la nuit désormais mais elle met 1h à 1h30 pour s’endormir le soir ! Ce qui nous ennui aussi puisque les réveils autour de 7 heures du matin font qu’elle a des nuits plutôt courtes. Elle est couchée entre 19h30 et 20h et s’endort donc vers 21h-21h30.

En difficulté avec ma fille avant l’été, j’ai consulté une psychologue qui m’a aidé dans mon positionnement éducatif. Rencontrée avec mon conjoint et ma fille, elle nous a expliqué que celle-ci voulait inverser les places et se mettre en tête avec maman et voulait laisser papa de côté. Elle nous a aussi expliqué qu’elle était sur le mode “tyrannique”. J’ai donc “revu” mon attitude et je suis désormais plus ferme avec elle tout en restant bienveillante mais en lui laissant moins le choix.

Impuissante devant cette situation, je viens donc vous écrire et vous demander :
Que peut-on faire pour que notre fille cesse de repousser son père ? Que l’ambiance redevienne plus légère ?
Qu’elle puisse bien grandir ? Et bien s’endormir ?

Je vous remercie grandement pour toute l’attention que vous porterez à ma question.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Merci pour vos encouragements au sujet de notre travail sur le site.

Vous dites qu’il vous aide aussi professionnellement j’en déduis donc que vous travaillez dans la petite enfance. Cela n’est pas anodin. Il est bien difficile d’être théoricien et praticien… et voir une situation de l’extérieur ou la vivre sont deux choses différentes. Ajoutons à cela que si nous avons choisi un métier de la petite enfance c’est probablement qu’il fait un lien avec la nôtre ce qui n’est pas rien dans l’identification que l’on peut faire à notre enfant ou celui dont on s’occupe… Il vous faut donc réfléchir à ce que vous souhaitez copier ou au contraire réparer de votre propre enfance avec votre fille…

Vous avez consulté une psychologue et c’est très très bien. Manifestement elle parlé “d’enfant tyran” à propos de votre petite fille. Sans aller jusque là je trouve en vous lisant qu’elle prend beaucoup trop de place dans votre famille et sans doute entre vous, ses parents. Etre plus important que le couple parental et arriver à le séparer n’est pas du tout une position confortable et rassurante pour un enfant car je suppose que ses exigences à votre égard vous éloignent de votre conjoint (quand vous passez 1h à l’endormir ce n’est pas du temps que vous passez avec lui en soirée).

Il me semble que ce n’est pas à votre mari de s’imposer auprès d’elle ni à se rendre invisible et inexistant mais à vous de vous détacher d’elle pour qu’elle puisse l’investir, lui. Si vous décidez que c’est son papa qui la couche elle peut hurler et tempêter il vous faut vous en tenir à votre décision. Et cela sera d’autant plus efficace que vous aurez le désir réel et profond qu’elle vous lâche un peu. Tant que vous vivrez la situation actuelle comme acceptable et même (sans même que vous vous l’avouiez) tant qu’elle vous confortera au fin fond de vous même que vous êtes la meilleure des mamans indispensable votre fille, elle n’a aucune raison de changer d’attitude.

C’est à vous d’en avoir assez, à vous de lui montrer que votre couple passe avant elle et que vous en avez assez d’être la seule à pouvoir vous occuper d’elle, qu’elle vous épuise et être au centre de votre monde.

Je crois qu’il est grand temps que vous sortiez avec vos amies sans elle, que vous preniez du bon temps en dehors de votre rôle de maman.

Je crois qu’il est primordial que vous retrouviez votre couple, que vous sortiez ensemble en la confiant aux grands parents ou à une baby-sitter, que vous lui montriez que vous êtes amoureux et qu’elle ne peut pas vous séparer.

Bref… un enfant “tyrannique” doit être remis à sa (juste) place.