Partager

Intérêt laits de croissance et yaourts bébés ?

il y a 11 mois

Bonjour,

Je suis le docteur, pédiatre adhérente de l’afpa. Les crèches de la ville où j’exerce donne des yaourts adultes après 1 an et je cherche des textes prouvant scientifiquement l’intérêt des laits de croissance et des yaourts bébés… Pourriez-vous me donner des références sur le sujet ? J’ai regardé mpedia mais je n’ai rien vu sur la question des laitages infantiles. Merci.

La réponse de notre expert

BOCQUET Alain, Dr
 Dr Alain BOCQUET

Bonjour Madame,

Le lait de croissance est effectivement recommandé entre 1 et 3 ans. Actuellement certains pédiatres spécialisés en nutrition le recommandent même au-delà de 3 ans jusqu’à la fin de l’école maternelle. L’intérêt des laits de croissance est maintenant admis par la communauté scientifique, même si l’Union Européenne n’a pas publié de réglementation à leur sujet.

Pour la Société française de pédiatrie et le PNNS le lait de vache n’est pas adapté pour les enfants en bas âge et les LC doivent être conseillés.

Comité de nutrition de la Société française de pédiatrie.  Alimentation des nourrissons et enfants en bas âge. Réalisation Pratique. Arch Pediatr 2003 ;10 :76-81.

Programme national nutrition santé. Le guide de nutrition des enfants et adolescents pour tous les parents. 2004. www.inpes.sante.fr

La consommation de lait de vache (≥250 ml / j) entraîne le risque d’insuffisance en acide α-linolénique, Fer, vitamine C et vitamine D. L’utilisation de lait de croissance (≥250 ml / j) réduit significativement le risque d’insuffisance des nutriments mentionnés.

Ghisolfi J et al. Nutrient intakes of children aged 1-2 years as a function of milk consumption, cows’ milk or growing-up milk. Public Health Nutr. 2013 Mar;16(3):524-34

Dans une étude concernant 325 enfants en bonne santé, âgés de 12 à 36 mois, aux Pays-Bas, Allemagne et Royaume Uni, le risque de carence martiale était de 5,4 % chez les enfants qui recevaient principalement du lait de croissance, alors qu’il était de 19,7 % chez les enfants qui recevaient principalement du lait de vache (P <0,001).

Akkermans MD et al. Iron and Vitamin D Deficiency in Healthy Young Children in Western Europe Despite Current Nutritional Recommendations. JPGN 2016 (62);4:635-42.

Dans l’étude CARMA, chez des enfants de 2 ans suivis par des pédiatres français (AFPA), la prévalence de la carence en fer n’était que de 6,7% : la diminution du risque de carence en fer est liée à la consommation de lait de croissance.

Anne-Sylvia Sacri et al. Young children formula consumption and iron deficiency at 24 months in the general population: A national-level study. Clin Nutr. 2020 May 7;S0261-5614(20)30215-6.

On note une diminution significative des apports en protéines et sodium, et une augmentation significative des apports en acides gras essentiels et en fer, chez les enfants consommateurs de lait de croissance.

Chouraqui JP et al. The Role of Young Child Formula in Ensuring a Balanced Diet in Young Children (1-3 Years Old). Nutrients. 2019 Sep 13;11(9):2213.

Chouraqui JP et al. Mineral and vitamin intake of infants and young children: the Nutri-Bébé 2013 survey. Eur J Nutr. 2019 Sep 25.

Vous pouvez consulter l’article sur les laits de croissance dans mpedia.

Si l’enfant prend environ 350 ml de lait de croissance par jour, il peut consommer des yaourts de consommation courante, surtout si la consommation de lait de croissance atteint 500 ml par jour. Le problème est différent pour les enfants qui sont des petits buveurs de lait et chez qui on remplace le lait par des yaourts. Dans ce cas ou conseille la fabrication des yaourts à partir de lait de croissance dont vous trouverez la recette sur mpedia.