Partager

Ma fille de 4 ans est une pleine période d’opposition : comment gérer ?

il y a 3 mois

Bonjour,

Ma fille a un peu plus de 4 ans jusqu’ici une enfant relativement douce.
Depuis 1 mois maintenant, nous sommes clairement dépassés. Elle est dans l opposition pour tout. Je n’aime pas ce mot mais elle fait des “crises” pour tout !
Pour la robe, les chaussures, la coiffure, se laver, les dents, même pour les jeux… Nous avons par exemple un toboggan mais quand je la préviens que nous allons arrêter car il faut prendre le bain et diner elle me dit oui mais au moment de passer à l’acte elle se met à hurler, hurler….
L’autre soir, elle souhaitait qu’on aille avec son papa la chercher en trottinette à l’école, nous avons mis 1h45 pour rentrer… Au lieu de 10 min parce qu’elle trouvait tout genre de prétextes pour ne pas avancer. Elle a fini par vouloir s’asseoir au milieu de la route en hurlant… Je me demande ce qu’on a raté… Dès qu’elle s énerve elle me dit tu n’es pas gentille maman ! A l’école tout va bien niveau comportement. Je l’ai mise au coin, j’ai été ferme, je l’ai privé de dessins animés, je lui parle pour comprendre ce qu’il se passe une fois qu’elle est calmée mais non ça ne change rien. Il n y a plus une journée fluide. Je ne sais plus quoi faire. Merci pour votre retour.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Oui c’est très très difficile un enfant de 4 ans !! Oui c’est la pleine phase d’opposition. Et cela d’autant plus que l’enfant a de la personnalité et d’autant plus que les parents sont occupés ou pressés ou stressés ou exigeants. Les enfants de cet âge n’ont pas du tout le même rythme que nous, ils sont incapables (neurologiquement) d’anticipation, de coordination des évènements etc… Ils sont dans l’instant et le plaisir immédiat. De plus ils sont en pleine construction de leur personnalité et veulent décider de tout, c’est ce qu’on appelle “la toute puissance infantile”. Et pourtant, oui, il y a des règles à suivre qu’ils doivent apprendre, des rythmes de vie à respecter, des contraintes incontournables. Et c’est aux parents de savoir naviguer entre ces deux impératifs : laisser l’enfant vivre sa vie d’enfant, ses désirs d’enfant, à son rythme d’enfant mais aussi suivre les règles et se plier aux contraintes de la vie. Et pour cela voici quelques lignes de conduites : anticiper le problème et trouver un contournement si possible ludique, laisser croire parfois à l’enfant que c’est lui qui décide,  et quand il faut faire preuve d’autorité : choisir ses combats . Par exemple : qu’est-ce que ça peut bien faire qu’on mette 1H45 pour revenir de l’école ? (s’il y avait quelque chose de pressé à faire à la maison un des deux parents pouvait rentrer et l’autre profiter de cette fin d’été et rentrer tranquillement en flânant car l’enfant si elle avait senti un parent disponible elle n’aurait sans doute pas trainé à ce point, résisté à ce point) par contre il est absolument interdit car très dangereux de s’assoir au milieu de la route et là oui on est très autoritaire : on l’empoigne et on la sort de là !. Pour la robe, pour les chaussures, pour se laver tout cela n’est pas du tout important et on peut bien la laisser choisir ce qu’elle va mettre, s’habiller seule même si elle met 1h, choisir ce soir une toilette de “chat” mais demain c’est forcément la douche etc… Il faut énormément de patience avec un enfant de 4 ans, beaucoup de temps et de disponibilité et de l’inventivité pour faire beaucoup de choses sous forme de jeu pour lui donner l’impression que c’est elle qui mène ce jeu.

Mpedia a fait au printemps une campagne sur les violences éducatives ordinaire. Vous trouverez des tas d’astuces dans ce dossier et dans le replay du webinaire consacré à l’éducation positive ou sans violence. Vous avez aussi dans Mpedia tout un tas d’articles et de questions sur l’opposition et aussi sur la Discipline positive