Partager

Fait-il un complexe d’œdipe ?

Dernière question posée le 30/05/2017

Bonjour,

Je souhaiterais savoir s’il est possible qu’à l’âge de 2 ans et 3 mois, mon fils fasse un complexe d’œdipe ?

Lorsque son papa et moi-même sommes à la maison, il ne jure que par moi. Il refuse que ce soit son père qui le couche et hurle pendant des heures quand ce n’est pas moi. Il refuse de donner son biberon vide à son père et insiste pour me le donner, même si je ne suis pas disponible (ex: aux wc). Il est tout le temps en train de me réclamer pour jouer avec lui et quand son père se propose, il refuse. Il se lève la nuit et me réclame et si ce n’est pas moi qui le raccompagne au lit c’est la crise pendant des heures. Nous nous rendons disponibles pour lui autant l’un que l’autre, même si son père rentre tard du travail. Je donne le bain et le repas et son papa prend toujours un temps pour jouer avec lui en rentrant. En revanche, lorsqu’il est seul à la maison avec son père, tout se passe pour le mieux. Le petit me réclame 1-2 fois seulement et brièvement.

Comment expliquer cela ?

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour,

Non, cela n’est pas en relation avec le complexe d’œdipe, qui se manifeste plus tard, après 3 ans en principe. Mais l’attitude de votre enfant illustre parfaitement ce qu’explique la théorie de l’attachement, à savoir qu’un enfant établit un lien privilégié avec la personne qui s’occupe ou s’est occupée le plus de lui durant les premiers mois. En général, effectivement, c’est la maman. Il faut bien que son papa comprenne que votre enfant n’a rien « contre » lui (la preuve c’est que quand vous n’êtes pas là tout se passe bien). Mais il faut qu’il accepte cette attitude comme normale et passagère. Cependant vous devez, vous, aider à ce que les choses se passent autrement en ne cédant pas immédiatement aux demandes de votre enfant quand son papa est là. Vous pouvez aussi rendre son papa présent quand il ne l’est pas en parlant de lui, en lui téléphonant de temps en temps (face time est commode pour ça).

C’est en quelque sorte votre attitude à tous les deux qui sera déterminante : le papa en ne prenant pas ombrage et en ne se mettant pas en retrait mais au contraire en « s’imposant » : pas par l’autorité ni la force, non, mais calmement et avec humour et persuasion ( « regarde c’est moi qui te couche, on va raconter cette histoire que ta maman ne connaît pas, etc … ») et vous en vous mettant en retrait « non je ne viens pas te coucher ce soir car j’ai ça à faire ».

Il faudrait que son papa ne se décourage pas et soit sûr de lui face aux soins à donner à cet enfant et il faudrait que vous ne vous sentiez pas à ce point indispensable et acceptiez de laisser un peu de place … Tout ceci devrait, sur ces bases de réflexion, s’arranger très vite.