Partager

Mon enfant de 4 ans et demi n’a pas de copains : que faire ?

il y a 2 mois

Bonjour,

Ma fille de 4,5 ans a du mal à avoir des copains à l’école. La maîtresse nous dit qu’elle papillonne dans la classe et à la cours de récréation et que les autres enfants ne veulent pas jouer avec elle. Je pense qu’elle ne sait pas aborder les autres enfants et les embête peut être dans leurs jeux. Ceci la rend malheureuse car tous les soirs en rentrant, elle nous dit qu’elle n’a pas d’amis et que personne ne veut jouer avec elle.

A côté de cela, sa scolarité se passe très bien. La maîtresse nous dit qu’elle a un très bon niveau d’apprentissage (langage, prononciation, compréhension, graphisme). Son attention semble bonne quand elle fait un travail individuel mais pas quand le travail doit se faire en groupe.

Nous avons essayé d’inviter des copains/copines à tour de rôle à la maison pour l’apaiser, ceci lui a beaucoup fait plaisir mais il n y a pas eu d’invitations en retour.

Pensez-vous qu’il faille qu’on consulte?  Si oui, quel médecin devons nous voir ? Quels conseils nous donner dans ce cas ?

Merci beaucoup pour ce magnifique site qui est d’une grande aide aux parents.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Si tout va bien par ailleurs pour votre enfant je ne vois pas pourquoi, ni qui consulter.

Elle n’a que 4 ans et demi et à cet âge les liens amicaux sont très peu affirmés. Ils ne durent souvent que le temps d’une récréation. Même si je lis bien qu’à la récréation elle “papillonne” j’imagine quand même qu’elle ne reste pas toute seule dans un coin. Ce qui serait sinon inquiétant tout au moins troublant serait si elle restait auprès de la maitresse ou seule dans son coin.

Je pense que vous devez attendre un peu. Inviter des amis à la maison oui bien sûr, mais surtout ouvrir toute la famille. Je veux dire par là que si vous avez des amis ou de la famille qui ont des enfants du même âge c’est en partageant ainsi des moments communs (enfants et parents) et en le répétant que des liens se créent souvent.

Rassurez votre enfant en n’étant pas inquiète vous même. Continuez à ouvrir votre porte et elle se socialisera mieux vous verrez en grandissant.