Partager

Mon enfant est malheureux à l’école, il n’a pas de copains

Mis à jour le 31 mai 2016

1
(c) Pauline Bocquet

A l’école, vous voyez la plupart des enfants évoluer en groupes. Mais pas votre enfant qui reste seul en vous attendant ou avant d’entrer en classe. Il n’est jamais invité par ses camarades, n’invite personne non plus et cette solitude le rend visiblement malheureux. L’environnement scolaire lui est-il adapté, est-il victime de mauvais traitements (racket…) ? Il est temps de comprendre ce qui se passe et d’accompagner votre enfant vers une meilleure socialisation.

Sommaire de l'article

Pourquoi votre enfant n’a pas de copains

L’entrée à l’école représente une séparation entre vous et votre enfant et celui-ci peut parfois mal le vivre. L’école impose un cadre, des règles, un rythme… qu’il n’a pas encore tout à fait appréhendés jusque là. Il doit écouter, collaborer avec ses camarades. Il apprend la vie en communauté et ce peut être difficile pour lui.

Votre enfant est différent des autres : au cours du développement, les variations de taille, par exemple, sont importantes et votre enfant peut se sentir mal à l’aise dans son corps. Il souffre peut-être d’un handicap physique. Toutes ces dissemblances peuvent entraîner un rejet de la part des autres élèves.

L’environnement scolaire peut ne pas être adapté et votre enfant se retrouve en décalage :

  • Si votre enfant est déficient : on voudra lui faire apprendre des notions qu’il n’est pas capable d’absorber. Il est alors nécessaire de consulter un médecin et d’envisager de l’intégrer dans une classe adaptée,
  • Il est peut-être précoce. Les difficultés d’intégration sont parfois signes de précocité. Elles peuvent être liées au fait que votre enfant s’ennuie. Il peut également y avoir une incompréhension entre lui et l’enseignant, ou lui et ses camarades (pour en savoir plus, lire les articles sur la précocité).

Parfois, votre enfant aura le sentiment que son enseignant ne l’aime pas. Discutez-en avec lui, essayez de comprendre la cause de ce ressenti. Les jeunes enfants ne sont pas habitués à « prêter ». Le simple fait que l’enseignant s’occupe de tous les enfants et pas de lui en particulier peut créer une frustration et un sentiment de rejet.

Votre enfant est naturellement réservé, timide. Il a du mal à aller vers les autres, il n’ose pas leur parler et manque terriblement de confiance en lui.

A l’école et en dehors de l’école

Au contraire, votre enfant est turbulent. Il a du mal à suivre les règles et peut dès lors être mis à l’écart par ses camarades.

Si le trouble persiste en dehors de l’école (en famille, dans le cadre d’une activité sportive…) il souffre peut-être d’hyperactivité (TDAH, Trouble du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité). Un avis médical est alors à envisager.

Le racket

Quand un enfant est malade à l’idée d’aller à l’école, que son mal-être ne s’exprime qu’en relation avec l’école, votre enfant est peut-être victime de mauvais traitements de la part de ses camarades. Vous devez également vous interroger sur d’éventuels problèmes de rackets qu’il est important de détecter.

Les solutions à mettre en place

  • Solutions à mettre en place avec l’enfant

Parlez, discutez avec votre enfant. Posez-lui des questions sur son ressenti, ses inquiétudes. Aidez-le à mettre des mots sur ce qui est une souffrance pour lui. Est-ce que ses camarades l’embêtent ? Aidez-le à faire face. Dites-lui que vous le comprenez et essayez de trouver ensemble des solutions.

Réconfortez-le. Montrez-lui votre amour et la confiance que vous avez en lui. Surtout, n’étalez pas son problème devant tout le monde.

Inscrivez-le à des activités extra scolaires dans lesquelles il pourra exprimer ses talents et rencontrer d’autres enfants, dans un contexte qu’il maîtrisera mieux. Cela l’aidera à reprendre confiance en lui et à aller plus facilement vers les autres.

Invitez un ou deux camarades de classe à jouer à la maison ou organisez une sortie avec eux. Avec l’accord de votre enfant…

  • Avec l’enseignant

Discutez avec son enseignant, alertez-le à propos du mal-être de votre enfant, demandez-lui d’observer ce qui se passe. A-t-il remarqué quelque chose, votre enfant est-il victime de mauvais traitements de la part de ses camarades ou à la sortie de l’école ? Quelles solutions pourraient être mises en place ? Allez vous-même à la sortie de l’école pour vous rendre compte.

Si le problème est d’ordre physique, pourquoi ne pas expliquer sa différence via une histoire à commenter ou demander à l’enfant de faire un exposé là-dessus, ou autre…

Le médecin scolaire peut aussi être consulté.

L’enfant malheureux

Il existe des graduations dans la notion d’enfant « malheureux » : votre enfant est-il juste « pas bien » ou parle-t-on de dépression ? En cas de dépression, un avis médical est nécessaire. Pour en savoir plus, lire l’article sur la dépression.

Dans tous les cas, si la situation se prolonge et que votre enfant en souffre, n’hésitez pas à consulter un médecin. Celui-ci vous aidera à comprendre et à accompagner votre enfant vers une meilleure socialisation. Il pourra aussi vous orienter vers un psychologue.

Pensez-y !

 

Votre enfant est peut-être un solitaire. Avoir peu d’amis le contente et s’il n’est pas malheureux, si la solitude n’est pas un problème pour lui, inutile de vous inquiéter outre mesure. Il se fera des amis naturellement, petit à petit.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !