Partager

Premiers copains : en quoi sont-ils importants dans la vie de votre enfant ?

Mis à jour le 03 septembre 2018

LR
YR

Écrit par 2
de nos experts

1

Les premiers copains : une étape importante dans la vie de votre enfant.

A trois ans, à l’entrée en maternelle, votre enfant est confronté aux règles de la vie en collectivité et au regard des autres enfants. C’est l’âge du premier défi : réussir à se faire des amis.

Quelques questions au docteur Laurence Racle, pédopsychiatre

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Ce meilleur copain… Comment mon enfant va-t-il le choisir ?

C’est dans le hasard d’une rencontre (à l’école maternelle, au square…) et dans le plaisir d’un échange réciproque que votre enfant va se faire des copains (d’autant que jouer à deux est toujours beaucoup plus enthousiasmant que de jouer tout seul !). Ainsi, il va tout naturellement aller vers ses « semblables », c’est-à-dire des enfants dont il se sent l’égal et avec lesquels il partage des affinités et centres d’intérêt.

En jouant ensemble, ces nouveaux camarades vont se découvrir des qualités (et des défauts), se sentir en confiance (ou non) et prendre plaisir (ou pas) à partager une activité commune. Leur complicité ainsi mise à l’épreuve va peu à peu tisser, entre eux, des liens affectifs et fraternels plus ou moins forts et durables… et c’est ainsi que ce « meilleur copain » le sera pour quelques jours seulement… ou pour la vie entière.

Votre soutien bienveillant ainsi que la richesse apportée par ces liens amicaux vont aider votre enfant à se construire, à grandir et à s’épanouir, car aller vers l’autre, c’est aussi aller vers soi !

En quoi est-ce important pour lui d’avoir des amis ?

Cela lui permet à la fois de s’identifier à eux et de s’en différencier. Cela renforce confiance et estime de soi (il est content d’avoir réussi à se faire des amis, il se sent apprécié, il est invité aux anniversaires…). Cela l’aide à développer son sens de la communication (prendre la parole, réussir à exprimer ce qu’il ressent, partager un point de vue, défendre une opinion…). Faire partie d’un groupe développe aussi, chez votre enfant, des sentiments fraternels, tels que le respect, la solidarité et l’entraide (il apprend à attendre son tour au ballon, partager un goûter, apporter son soutien face à un « plus grand »…).

Également, il prend conscience de ses émotions et apprend à les maîtriser (faire des compromis, gérer sa frustration, contenir son impulsivité, vaincre sa colère…). Cela le rend plus apte à comprendre les autres et à avoir de l’empathie et du respect pour eux (partager un chagrin, consoler, tenter de rassurer, apprendre à pardonner…).

Tout cela dénote, chez votre enfant, des qualités d’adaptation qui lui seront très précieuses tout au long de sa vie. Savoir s’intégrer dans un groupe révèle que votre enfant est apte à la vie en société et, pas de doute là-dessus, être sociable rend la vie bien plus facile !

Puis-je aider mon enfant à se faire facilement des amis ?

Oui, tout d’abord en lui enseignant, dès son plus jeune âge, les règles de vie en collectivité (la politesse, le respect… comme dire : bonjour, merci, pardon).

Également, en l’incitant à être conciliant, beau joueur, en lui apprenant à ne pas faire aux autres ce qu’il n’aimerait pas qu’on lui fasse (abîmer ou monopoliser un jouet, mentir, voler, taper…), en lui inculquant le sens du partage (échanger un goûter, passer le ballon, attendre son tour…). Bref, en lui transmettant toutes les valeurs qui peuvent faciliter son intégration sociale.

Parallèlement, il est important, aussi, que vous l’aidiez à cultiver une « bonne image » de lui-même, car c’est ainsi qu’il pourra porter, sur les autres, un regard bienveillant et ouvert. De même, en lui offrant un environnement affectueux et sécurisant, en lui prodiguant votre attention et votre tendresse (en jouant avec lui, en échangeant…), en sachant souligner ses forces et ses qualités, tout en l’aidant à accepter ses défauts et reconnaître ses erreurs, en l’encourageant à exprimer ses émotions, à assouvir sa soif de découverte, à persévérer dans la difficulté… Vous lui apprenez à mieux se connaître et à s’accepter tel qu’il est.

Votre propre comportement (sociable, ouvert et attentionné aux autres) lui sert également d’exemple à suivre.

Enfin, n’hésitez pas, aussi, à favoriser les rencontres avec d’autres enfants (activités extra scolaires, sorties au parc, invitations à goûter, anniversaires…) qui sont très bénéfiques et enrichissantes pour votre enfant.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Aucune question n’a été posée sur ce thème précis, vous pouvez poser la vôtre à nos experts.

 

 

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !