Partager

Comment réussir la transition entre allaitement et sevrage ?

il y a 11 mois

Bonjour,

Mon enfant est né le 30/08. Je l’allaite et j’aimerais arrêter. Comment je peux faire la transition ?

J’aimerais arrêter car je suis épuisée je ne tiens pas le rythme? Et j’ai du mettre des bouts de seins à cause des crevasses et depuis je suis obligée de lui mettre tout le temps.
Donc j’aimerais connaître les clés pour réussir la transition .
Des conseils sur le lait en poudre et quelle quantité je dois donner en lait.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Tout d’abord il serait important de revoir les conditions de votre allaitement avec quelqu’un de bien spécialisé. Un médecin ou une sage femme qui s’y connait vraiment en allaitement. En effet il est important qu’un professionnel bien formé assiste à une tétée de votre bébé du début à la fin et examine vos seins et votre bébé pour vous conseiller de rectifier ce qui a pu entrainer ces crevasses et supprimer effectivement ces bouts de sein en silicone. Il existe dans toutes les maternités hospitalière des consultations d’allaitement urgentes, vous pouvez aussi trouver une consultante en lactation dans votre région, voir leur site.

Ce professionnel bien au fait de l’allaitement vous accompagnera dans votre décision d’arrêter si elle est définitive après avoir évalué où en est votre allaitement. En effet, un sevrage ne se conduit pas de la même façon lorsque la maman a beaucoup de lait (il doit être progressif pour éviter engorgement et mastite) ou quand l’allaitement n’est pas encore bien mis en place ce qui doit être votre cas à 10 jours (il peut être très rapide). Ensuite il faut, pour savoir quelle ration de lait industriel donner, savoir le poids du bébé. En général à 10 jours on donne un lait 1er âge de la marque que vous trouvez dans votre super marché et 90 ml d’eau avec 3 mesures rases de poudre 6 à 7 fois par 24h sans forcer le bébé à finir.

Mais encore une fois il faut vous faire accompagner. Vos difficultés sont surement surmontables avec de bons conseils. Il ne faudrait pas que vous lâchiez sous l’effet d’une panique actuelle et le regrettiez plus tard. Mais si votre décision est vraiment prise la personne qui vous accompagnera la respectera.

Bonne chance.