Partager

Bronchiolite ou allergie : comment faire la différence ?

il y a 6 mois

Bonjour,

Pour faire suite à ma précédente question, celle la concerne la bronchiolite. Mon bébé à fait une bronchiolite à 3 semaines de vie qui a nécessité une hospitalisation d’une semaine. Suite à cela elle en a refait une à 2 mois et demi que j’ai réussi à gérer grâce aux lavages de nez. Depuis, j’ai remarqué qu’elle était encombrée et qu’elle toussait et éternuait assez souvent, je me suis donc posée la question des allergies. Nous avons 4 chats à la maison, qui vivent dedans et dehors à leur guise. Je passe l’aspirateur et fais la poussière tous les deux jours, j’aère régulièrement la maison. Nous avons pas mal de personnes qui ont des allergies dans nos familles. Je me demande donc s’il est possible que ces bronchiolites viennent d’une allergie aux chats ? Ou est-ce simplement une coïncidence car c’est un bébé d’hiver (hiver très touchés par les virus…) et qu’elle est gardée dans une MAM où les enfants y sont souvent malades ? Comment savoir si elle peut être allergique aux chats ? Les tests pour les allergies peuvent ils être réalisés sur les bébés ?
Merci à vous.

La réponse de notre expert

WERNER Andréas Dr
Dr Andréas  WERNER

Bonjour,

La bronchiolite est une infection avec un virus qui s’appelle VRS. Il s’agit de la première crise d’un bébé avant 24 mois avec des sifflements expiratoires.

La troisième fois qu’un bébé respire de cette façon on parle de l’asthme du nourrisson.

Il est bien évidemment impossible d’exclure une allergie au chats (ou aux acariens ou à un autre pneumallergène). Votre contexte familial augmente le risque de votre bébé d’être ou de devenir allergique. Un test cutané peut se faire déjà à cet âge, je le fais habituellement sans le dos.

Compte tenu son âge et son mode de garde, il est cependant beaucoup plus probable que ses crises aient une origine infectieuse.

Voici les conseils pour éviter ou espacer les crises :

  • Allaitez votre bébé le plus longtemps possible.
  • Si vous arrivez bien à laver le nez et que le sérum physiologique rentre dans une narine et ressort par l’autre, vous n’avez pas besoin d’utiliser un mouche-bébé en plus. En règle générale sérum physiologique, en cas d’obstruction importante, sérum hypertonique.
  • Lavez le nez toujours avant les repas et le coucher.
  • Évitez tout tabagisme passif.
  • Évitez la collectivité (grandes surfaces, réunions, crèche collective, halte-garderie).
  • Respectez le calendrier vaccinal pour votre enfant. Avec les tout-petits, réfléchissez en début d’hiver si vous ne voulez pas vous vacciner contre la grippe pour ne pas la transmettre à votre bébé.
  • Sortez-le plus possible en balade dans la journée, et tous les jours (en parc ou forêt, pas dans les magasins).
  • Aérez sa chambre toute la nuit. Il dormira mieux et sera moins malade.