Partager

Mon bébé a avalé un corps étranger : dois-je m’inquiéter ?

il y a 1 an

Bonjour,

J’ai un bébé de 8 mois et demi. Il y a 4 jours quand il était sur son tapis d’éveil j’étais à côté mais je ne le regardais pas tout le temps, à un moment donné il se met à tousser comme s’il faisait une fausse route. Il tousse une fois j’attends, il fait une pause et après il tousse à nouveau, je le prends dans mes bras il tousse encore une fois et il s’arrête. Il a assez souvent des remontées de lait qui le font tousser mais d’habitude c’est une seule fois et après ça passe. Le souci est que la veille on avait mangé dans le salon du popcorn. J’ai rien vu par terre ni quand je l’ai posé ni dans le reste du salon mais j’ai un doute… S’il s’était étouffé avec un reste de quelque chose trouvé par terre, popcorn ou autre ? J’ai téléphoné les urgences le jour suivant parce que je m’inquiétais vraiment beaucoup, il m’ont dit que c était surement un reflux et qu’il n’y a pas besoin de venir ou de surveiller. Voilà ça fait 4 jours mon bébé n’a rien, aucun symptôme, mais moi je m’inquiète toujours. Surtout que j ai vu que dans le cas d’une descente d’un objet ou autre dans les bronches ça peut prendre des semaines avant d’avoir des symptômes…  Que faire ? Merci d’avance pour votre réponse.

La réponse de notre expert

WERNER Andréas Dr
Dr Andréas  WERNER

Bonjour,

Le réponse à votre question dépend beaucoup du corps étranger (CE) suspecté.

Les Corps étrangers métalliques sont facile à retrouver sur une simple radio. Les symptômes des CE inorganiques (verre, métal, pierre etc.) peuvent effectivement tarder à apparaitre, ce qui n’est pas du tout le cas avec un CE organique comme les aliments. Ces derniers ne se voient que difficilement sur des clichés radiologiques et créent rapidement une inflammation et infection.

La première chose a faire reste donc de bien surveiller état général respiration et température de votre bonhomme.

Si vous êtes inquiète, n’hésitez pas à consulter son médecin pour en parler. Il pourra déjà vérifier l’auscultation, la fréquence respiratoire et la saturation en oxygène. Il décidera également de l’indication d’une imagerie.