Partager

Bébé de 17 mois et séparation avec papa : comment surmonter cette épreuve ?

il y a 7 mois

Bonjour,

Entre les normes des professionnels, les conseils des proches et les besoins dans l’instant de mon fils, je suis perdue, sous pression et fatiguée… Papa a quitté le domicile définitivement et depuis, bébé ne fait plus ses nuits alors qu’il les a toujours faites… Au début, il m’appelait 3-4 fois par nuit, j’y allais et j’arrivais à ce qu’il se retouche dans son lit sans faire d’histoire…. Après, avec la fatigue, j’allais le chercher et le mettre avec moi dans mon lit… Ce matin, ne voulant plus qu’il s’habitue à venir dans mon lit et lui ne souhaitant pas rester dans le sien sans pleurer, nous nous sommes levés à 5h… Au moment où j’écris il dort… Je ne peux pas aller faire caca sans qu’il pleure derrière la porte. Changer les couches devient conflictuelles… Il hurle à la moindre contrariété…. Bref, je me sens incompétente. Vraiment….

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Vous n’êtes absolument pas incompétente, Madame. Mais vous vivez une situation très difficile : votre compagnon vous a quittée et vous devez élever un enfant de 17 mois qui est, lui aussi, très perturbé, d’une part par l’absence de son papa et certainement les disputes et éclats de voix qui l’ont précédé, et d’autre part pas l’état de détresse de sa maman, sinon de détresse au moins de grande préoccupation. Entre vous et votre enfant l’énervement, l’impatience sont communicants. Il ne peut pas être suffisamment paisible, dans ce contexte où vous ne l’êtes pas non plu, pour trouver le calme pour dormir.

En ce moment de crise aiguë, je ne vois pas d’inconvénient à ce qu’il dorme avec vous. Il n’est pas question que vous soyez épuisée en plus de tout le reste car vous seriez encore plus stressante pour votre enfant. Alors, allez au plus simple. La priorité est à votre sommeil et au sien et si, dans vote lit, il dort : laissez y lui. Quand vous serez apaisée dans quelques mois et lui aussi il sera temps alors de prendre d’autres habitudes de sommeil.

Je ne vois pas pourquoi vous fermez la porte pour aller au toilette. Si vous voulez que votre enfant y aille un jour il faut bien qu’il comprenne ce que l’on y fait …

Allez soyez simple, prenez les choses simplement y compris les contrariétés de votre enfant et ses colères car il est tout à fait à l’âge où l’on accepte mal les frustrations et c’est votre calme, votre patience et vos encouragements qui vont l’y aider.

Bon courage à vous.