Partager

Insolation et coup de chaleur

Mis à jour le 07 décembre 2019 2 de nos experts

1

Comme les vagues de chaleur et les épisodes de canicule sont amenés à se répéter, il est important que vous connaissiez les effets potentiellement néfastes d’une exposition au soleil ou à la chaleur.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

De quoi s’agit-il exactement ?

Dans l’insolation, le soleil « tape » directement sur la tête et la nuque de l’enfant qui se promène sans chapeau, qui joue au football en plein midi…

Attention : on peut avoir une insolation sans qu’il ne fasse forcément très chaud !

Comment s’en douter ?

L’enfant va avoir le visage très rouge, très chaud, il va se plaindre de maux de tête, parfois de nausées. Il peut même vomir, être brusquement très fatigué voire somnolent. Sa température peut monter mais dépasse rarement les 38,5°.

 

Dans le coup de chaleur, le nourrisson ou l’enfant sont exposés trop longtemps à une température trop élevée dans un endroit trop peu aéré.

C’est le cas du jeune enfant laissé dans une voiture en plein soleil avec une température de l’habitacle qui peut monter très vite et très haut (70°…). Les autres exemples classiques sont la pièce surchauffée mal aérée, la caravane, la tente (même les tentes anti UV où il peut faire très chaud sur la plage) ou le landau avec un tissu qui occlut l’ouverture de la capote « pour protéger du soleil » mais qui bloque toute aération et rend la chaleur étouffante.

Que se passe t-il ?

Le corps de l’enfant n’arrive pas à se refroidir (mécanismes de refroidissement immatures, incapacité de demander à boire…), la température du corps monte, pouvant atteindre 41° voire davantage…

La peau de l’enfant est brûlante, il est très fatigué, somnolent, mou, difficile à réveiller. Parfois il a des difficultés pour respirer…

Il peut rapidement, surtout le petit nourrisson, se déshydrater, surtout si on ne lui propose pas à boire. Ses yeux se cernent, il est de plus en plus fatigué et hypotonique. Parfois, malheureusement, des convulsions peuvent survenir ou l’enfant décéder en raison d’une hyperthermie majeure et d’une déshydratation.

Comment éviter insolation et coup de chaleur ?

L’insolation mais surtout le coup de chaleur peuvent donc être très graves. Par contre ILS SONT ÉVITABLES avec des précautions de bon sens que vous devez tous connaître :

  1. Même si votre enfant ne réclame pas à boire, donnez lui de l’eau souvent en période de grosses chaleurs. S’il est allaité donnez le sein très souvent sans attendre qu’il demande et attendez vous à des tétées très courtes répétées.
  2. Essayez de rafraîchir le plus possible les endroits dans lesquels ils se trouve :
  • fermez les volets le jour et aérez le logement la nuit
  • utilisez des ventilateurs (pas directement sur l’enfant) ou éventuellement un climatiseur
  • faites sécher du linge pour humidifier et rafraîchir l’air ambiant
  • rafraîchissez votre enfant avec un brumisateur plusieurs fois dans la journée
  • donnez-lui des bains tièdes (de l’ordre de 32° à 34°) une à plusieurs fois par jour
  • habillez-le légèrement et ne mettez pas des vêtements trop serrés
  • évitez de coller son lit contre le mur pour permettre une meilleure ventilation de l’air
  • Évitez de porter le nourrisson en écharpe ou en porte bébé qui le colle contre votre propre chaleur
  1. Évitez les sorties, les déplacements aux heures les plus chaudes de la journée (entre 12 et 16 heures).

Pour les promenades :

  • Casquette, chapeau à larges bords. Eviter les chapeaux trop serrés.
  • Vêtements légers, amples, tissus « respirants »
  • Rafraîchir régulièrement son visage, sa nuque
  • Le faire boire régulièrement
  • Pas de linge, foulard, serviette devant l’ouverture de la poussette
  • Évitez le porte-bébé qui maintient le nourrisson encore plus au chaud
  • Pas d’efforts (vélo, football, skate, etc…) aux heures très chaudes

La voiture :

  • Ne laissez jamais un enfant endormi dans une voiture, même garée à l’ombre… Le soleil tourne …
  • Pensez aux pare-soleil sur les vitres latérales et arrière
  • Les sièges-coque qui maintiennent l’enfant efficacement sont aussi source de chaleur et de transpiration importantes
  • Pensez aux biberons, bouteilles d’eau et brumisateur.
  • Voyagez plutôt pendant les heures fraîches du matin, du soir ou de la nuit
  • Pendant le trajet pensez à faire des pauses
  • Évitez les autoroutes le jour par forte chaleur : s’il y a un embouteillage vous ne pouvez pas en sortir

La plage ou la campagne :

  • Pensez au parasol, à la tente anti-UV
  • Mais surtout ÉVITEZ LES HEURES TROP CHAUDES de la journée.
  • Faites faire les siestes à l’ombre…

Et si mon enfant présente des signes inquiétants ?

  • Consultez votre pédiatre ou médecin généraliste
  • Présentez-vous rapidement aux urgences s’il est anormalement somnolent ou qu’il vous inquiète beaucoup
  • Appelez le 15 (SAMU), le 18 (pompiers) ou le 112

 

En attendant

  • Allongez-le à l’ombre ou dans un endroit frais
  • Entourez-le de linges humides et frais pour faire baisser sa température
  • Proposez-lui à boire régulièrement s’il n’est pas trop somnolent
  • Éventuellement donnez-lui du paracétamol s’il est très fébrile

Cet article vous a-t-il été utile ?

Enquête sur le geste vaccinal

Répondre à l'enquête

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Ce service est fermé pour le moment, vous pouvez poser vos questions à nos experts du lundi matin jusqu'au vendredi à 12h.