Partager

Pesticides, solvants, radiations ionisantes,… des polluants dangereux pour la grossesse et le développement du bébé.

Mis à jour le 16 mai 2019

NN
DT

Écrit par 2
de nos experts

1

Certains polluants peuvent être dangereux pour une femme enceinte et avoir des conséquences négatives sur le bébé. La future maman doit donc prêter une attention toute particulière à son environnement pour ne pas risquer de mettre en danger sa grossesse et la santé de son enfant à venir.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Les pesticides

Il a été observé, chez des populations exposées régulièrement à ces produits chimiques par leur activité professionnelle, une augmentation de la fréquence de survenue de certains cancers, de perturbations de la fécondité et d’anomalies fœtales (retard de croissance, malformations du cœur, des membres et des organes génitaux). Dans une moindre mesure, le risque d’accident peut exister lors de travaux de jardinage ou lors de l’utilisation d’insecticides à l’intérieur des logements.

Pour éviter les pesticides, il est donc recommandé :

  • de jardiner sans désherbants,
  • de consommer des fruits et légumes de saison après les avoir lavés et épluchés,
  • d’éviter l’utilisation de pesticides à l’intérieur de sa maison (insecticides, produits contre les mites…).

Les solvants

Le risque est plus important dans le milieu professionnel et peut concerner par exemple les personnels des usines de fabrication industrielle et de conditionnement, certains personnels de santé, les personnes travaillant dans la coiffure et la cosmétique

Cependant, des dispositions légales protègent les femmes enceintes et allaitantes . Pour plus de précisions, et en cas de doute, la future maman peut consulter son médecin ou le médecin du travail.

De nombreux produits utilisés quotidiennement participent eux aussi à la pollution de l’air intérieur car ils contiennent des substances chimiques potentiellement nocives. La maison doit être aérée au mois 10 minutes par jour afin de limiter la concentration de ces produits. Pour réduire l’exposition, les doses et le nombre de produits d’entretien seront limités. L’utilisation de parfums d’intérieur, encens, bougie parfumée n’est pas non plus recommandée, même ceux à base d’huiles essentielles.

Pour la préparation de la chambre de votre enfant, comme la peinture des murs ou des meubles par exemple, il est préférable de planifier les travaux au plus tôt (au moins un mois avant son arrivée) et d’aérer longuement et régulièrement la pièce. Lorsque cela est possible, évitez de faire les travaux vous-même pendant votre grossesse. Les matériaux et meubles neufs peuvent émettre des substances chimiques volatiles pouvant être toxiques. Plutôt que des meubles neufs, préférez des meubles plus anciens ou d’occasion ou du mobilier écologique.

Les radiations ionisantes

Il s’agit des rayons X, Gamma, des UV et du radon. Une exposition importante à des radiations ionisantes peut être lourde de conséquences pour une future maman. Les radiations ionisantes peuvent en effet favoriser l’apparition de malformations congénitales chez le fœtus.

En pratique, cela concerne surtout les examens radiologiques. Votre médecin informera le radiologue de la grossesse débutante de la future maman. Les doses irradiées ainsi que le nombre de clichés seront réduits au strict nécessaire. La nocivité du rayonnement diffusé est très limitée pour les examens de routine durant la grossesse, mais il peut encore être réduit en protégeant le ventre de la maman d’un tablier plombé.Les ultrasons utilisés en échographie diagnostique ne présentent pas de danger.

Les ondes électromagnétiques

La téléphonie mobile, le Bluetooth et le Wifi émettent dans une gamme proche des micro-ondes. Afin de réduire l’exposition du bébé à ces ondes, il est conseillé à la maman d’utiliser le moins possible son téléphone portable, surtout lors d’un déplacement (en train ou en voiture, car les ondes pour capter sont plus intenses) et de ne pas tenir son ordinateur portable connecté en WIFI trop près de son ventre. L’usage d’un kit mains libres est recommandé.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

Le grand Livre de la grossesse édité par les Editions Eyrolles écrit par le Collège national des gynécologues et obstétriciens français sous la direction du Professeur Jacques Lansac, édition 2012/2013.

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !