> Grossesse > Guide santé > Les polluants dangereux > Cosmétique et grossesse
Cosmétique et grossesse
Grossesse et maquillage
de 1 Trim à 3 Trim
Mémoriser Je vous recommande l'article "Peut-on utiliser des cosmétiques même durant la grossesse ?" sur le site mpedia.fr

Peut-on utiliser des cosmétiques même durant la grossesse ?

Par précaution, on conseille aux femmes enceintes de limiter l’exposition à l’ensemble des cosmétiques car même les cosmétiques traditionnels peuvent contenir des composés potentiellement nocifs. Il est donc conseillé aux futures mamans de vérifier la composition de leurs produits, y compris les produits artisanaux.

Utiliser des cosmétiques pendant la grossesse

Durant la grossesse, quelques précautions doivent être prises concernant les produits cosmétiques, car les substances qu’ils contiennent ne sont pas toujours compatibles avec la santé de votre bébé. De manière générale, évitez les produits sans rinçage, plus facilement absorbés par le corps, ainsi que les produits en spray, qui peuvent irriter les poumons ou être absorbés par inhalation.

En matière de cosmétiques, les produits labellisés bio aux formulations plus naturelles semblent préférables même si cela n’est pas une garantie absolue : ils permettent de réduire le contact avec des produits potentiellement nocifs qui pourraient être dangereux pour votre enfant.

Pour l’hygiène sous la douche, on préférera éviter les gels douches, qui peuvent contenir des perturbateurs endocriniens et les savons chimiques, dont la formulation contient souvent des colorants, parfums de synthèse et conservateurs. Les savons « saponifiés à froid » (savons de Marseille ou savons d’Alep) et les savons bio « surgras » sont à ce jour les meilleurs choix.

Concernant l’hygiène des cheveux, le temps de contact avec votre peau étant généralement assez limité, vous pouvez a priori utiliser votre shampoing habituel. Néanmoins, certains produits sont déconseillés. Il est préférable d’utiliser les shampoings sans silicones ni sulfates.  les coiffants en sprays et laques pour cheveux qui représentent un risque par inhalation, et des colorations, qui contiennent de nombreuses substances dont on ignore les effets réels sur les femmes enceintes.

Concernant les dentifrices durant la grossesse, certaines substances contenues dans certains produits peuvent être absorbées au niveau de la muqueuse gingivale et passer dans votre sang. On préférera un produit d’origine biologique pour limiter le nombre d’ingrédients chimiques, mais cela ne permet pas de garantir l’absence totale de substances toxiques. Regardez au dos du produit pour assurer qu’il ne contient pas de Triclosan. Cet agent anti-bactérien qu’on retrouve dans de nombreux produits cosmétiques est entre autres soupçonné d’être un important perturbateur endocrinien.

Le déodorant doit être choisi avec soin. Enceinte, on évite les produits contenant des sels d’aluminium, des parabènes, de l’alcool, ou des huiles essentielles (potentiellement allergisantes pendant la grossesse).

Pour hydrater votre peau, portez votre choix sur une huile végétale ou une crème labellisée, naturelle ou biologique (Ecocert, BDIH, Nature ou Nature et Progrès).

Quels sont les produits à éviter ?

Limitez les colorations pour cheveux, même les colorations végétales ! Parfum, rouge à lèvre et vernis à ongles doivent être évités durant la grossesse. Ce dernier produit est peut-être le produit cosmétique le plus riche en perturbateurs endocriniens. Selon une étude de l’institut Noteo, 74% des vernis à ongles en contiennent.

Évitez également les huiles essentielles. Elles contiennent des produits qui passent la barrière placentaire et peuvent être néfastes pour le fœtus. L’utilisation du khôl ou du surma peut être responsable d’intoxication au plomb.

Les futures mamans doivent également se méfier des crèmes en prévention des vergetures, dont l’efficacité n’est en outre pas démontrée.

En cas de doutes, utilisez l’application d’UFC Que choisir : “QuelCosmetic”. Le principe est simple : avec votre téléphone, vous scannez le code-barres d'un produit. S'il fait partie des 6 000 cosmétiques référencés dans la base de données de l'UFC-Que choisir, l'application vous "informe immédiatement sur la présence ou l'absence de composés indésirables et leur niveau de dangerosité selon le profil : femme enceinte/bébé, enfant/adolescent ou adulte". Vous pouvez également faire une recherche par nom et type de produit. Yuka est une autre application pour smartphones très intéressante, gratuite et indépendante, qui fonctionne également en scannant le code-barres d’un produit : vous pouvez l’utiliser soit pour les produits d’alimentation, soit pour les cosmétiques. En cas de notation « médiocre » ou « mauvais » les motifs de la mauvaise note sont expliqués, et des produits de même classe mais mieux notés sont proposés.

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 07/06/2012 Mis à jour le 16/05/2019
Sources

Le grand Livre de la grossesse édité par les Editions Eyrolles écrit par le Collège national des gynécologues et obstétriciens français sous la direction du Professeur Jacques Lansac, édition 2012/2013.

Mémoriser Je vous recommande l'article "Peut-on utiliser des cosmétiques même durant la grossesse ?" sur le site mpedia.fr