C comme CONFIANCE

Mémoriser Je vous recommande l'article "Abécédaire d'une parentalité ferme et bienveillante : C comme CONFIANCE" sur le site mpedia.fr

Abécédaire d'une parentalité ferme et bienveillante : C comme CONFIANCE

Votre enfant prend confiance en lui s’il développe le sentiment de se sentir capable

et s’il se sent en sécurité pour oser expérimenter, tester, explorer.

Son chemin de progression vers l'autonomie se construit pas à pas.

Qu'est-ce que la confiance ?

À chaque fois qu’il arrive à maitriser une tâche, l’enfant renforce sa confiance en lui et trouve le courage nécessaire afin de poursuivre ses apprentissages en développant le plaisir d’apprendre en même temps que l’autonomie et le goût de l’effort. La confiance primaire se développe dans l’assurance d’être compris et d’avoir de la valeur dans le regard de l’autre.

Dans la construction de la confiance primaire, on retrouve la notion de « porter son enfant », non seulement physiquement, mais aussi psychiquement. Claudia Gold distingue quatre composantes du portage psychique[1] :

  • la compréhension, en prenant en compte son niveau de développement (un enfant d’un an n’exprime pas la même chose qu’un enfant de 2 ou 3 ans),
  • l’empathie, en se mettant à la place de son enfant et en intégrant la maturité qui est la sienne,
  • la contenance des émotions du bébé, en acceptant ce qu’il ressent tout en posant des limites sécurisantes
  •  la disponibilité émotionnelle, en régulant ses propres émotions afin d’être à l’écoute de celles de son enfant.

Confiance comme...

  • Lien
  • Réciprocité
  • Autonomie
  • Donner confiance, avoir confiance

Pistes pratiques

Témoignages

  • Je prends le temps de plonger mon regard dans celui de son bébé, de le porter, de le câliner de façon quotidienne

  • Je l'entraîne à dire oralement ce qu'il pense souvent tout bas et à porter son regard sur ce qui va, plutôt que sur ce qui ne va pas : « j’ai remarqué que tu mettais ton bonnet tout seul maintenant ! » ; « tu n’as pas pleuré ce matin, c’était chouette ! »

  • J'encourage mon enfant, même tout petit : « Viens, on va apprendre ensemble à enfiler tes chaussures » ; « Tu n’as plus envie de marcher ! Tu es fatigué ! Je vais t’installer dans la poussette, comme ça on va arriver très vite jusqu’à la maison car maman doit préparer le diner ».

ET VOUS ?

Articles et textes rédigés par mpedia et par les experts, formateurs en Discipline Positive et membres d’ADPF (Association Discipline Positive France), avec le soutien de Santé publique France

Sources

[1] : Ref. Gold, C.M. (2014) A l’écoute des émotions de l’enfant. Paris : Albin Michel (tram. S. Taussig) 

Mémoriser Je vous recommande l'article "Abécédaire d'une parentalité ferme et bienveillante : C comme CONFIANCE" sur le site mpedia.fr