Partager

Mon fils de 2 ans et 9 mois refuse de pousser sur le pot

il y a 2 mois

Bonjour,
Mon fils a 3 ans dans moins de 3 mois (fin d’année). Il a fait sa rentrée à l’école en septembre et je suis enceinte de bientôt 6 mois. Je précise d’ailleurs qu’il est habitué à être le seul enfant, pas de frères et sœurs ni de cousins.
Nous avions commencé la propreté au cours de l’été (début juin), pour le pipi cela s’est déclenché en août. Pour les selles, il y a eu quelques victoires au début de l’été puis en août, il a été constipé au point de se retenir fortement. Depuis il a constamment des débordements dans ses sous vêtements, plusieurs fois par jours, refuse de pousser sur le pot et même dans la couche le soir.
Je suis assez inquiète à l’idée que ce problème ne s’installe sur du long terme et gênée vis à vis de l’école.
Peut on parler d’encoprésie à son âge (à moins de 4 ans)? Dois je arrêter de lui parler de “caca”, pot ou pousser tous les jours et le laisser tranquille ? Y a t’il un traitement médical à faire ?

Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

La réponse de notre expert

WERNER Andréas Dr
Dr Andréas  WERNER

Bonjour,

Cette situation est effectivement fréquente. L’émission des selles peut être très anxiogène pour les enfants.

Essayez de l’encourager avec douceur. S’il préfère émettre ses selles dans une couche, ce n’est pas dramatique. Proposez-lui la couche si il la demande, nettoyez- le ensuite et remettez-le en culotte. C’est une forme de propreté.

Ne rentrez surtout pas dans une relation conflictuelle à ce sujet même si cela vous énerve. C’est la première fois dans sa vie que vous ne pouvez pas gagner et votre fils est dans une position de force.

Proposez régulièrement d’aller aux toilettes et cela à heures régulières.

Repérez les moments où il fait ses selles, afin de le mettre sur les WC à ce moment-là. Profitez du réflexe gastro-colique et mettez-le sur les toilettes directement après les repas. Mais ne le forcez jamais. Donnez l’exemple et allez-y après les repas. L’acquisition de la propreté commence par l’imitation de ce que font les adultes.

Laissez des livres à sa disposition, qu’il puisse regarder des images en attendant ses « commissions ».

Mais surtout pas de dispute, pas de menaces. Félicitez-le si il y arrive, mais n’exagérez pas et ne montrez pas trop comment c’est important pour vous.

Restez patiente. Plus vous êtes zen mieux ça se passera. Il sera propre du jour au lendemain, peut-être même directement jour et nuit.

Ne soyez pas pressée de le mettre à l’école dans l’après-midi. Il sera mieux chez sa nourrice, pour faire sa sieste, son caca et pour jouer tranquillement. Il passera assez d’après-midis à l’école à partir de la grande section, alors laissez-le grandir tranquillement, à son rythme, si cela est possible pour vous pour des raisons financières et si l’assistante maternelle peut être disponible.

Faites bien vérifier par son médecin qu’il n’a pas de fissure anale ou d’autres raisons organiques de se retenir.

  • Grosse pression pour supprimer les couches,
  • Inquiétude de l’entrée à l’école,
  • Accès de constipation avec fissure anale : ceci est très douloureux et entraîne une forte peur d’évacuer les selles,
  • Traitement (antibiotique, fer, etc.),
  • Changement de régime alimentaire (excès de riz, carottes, bananes, etc.),
  • Souci familial (décès, maladie, chômage, séparation, votre grossesse etc.),

Une fois la cause identifiée, il restera à traiter cette cause.

N’hésitez pas à consulter un pédopsychiatre avec lui si vos difficultés persistent.

En attendant, expliquez-lui que vous avez pris conseil et que le sujet est clos pour l’instant. On ne parle plus de cette propreté à la maison.