Partager

Comment faire accepter à ma fille de 4 ans d’aller se coucher ?

il y a 4 ans

Bonjour,

Ma fille de 4 ans a du mal à se coucher et fait sans cesse des allers-retours entre le séjour et sa chambre avec des excuses (peur des monstres, besoin de câlins, envie d’apprendre à lire). Elle peut rester dans son lit entrain de lire des livres pendant 1h -1h30. Elle finit par s’endormir vers 22h-22h30. Elle a pourtant un rituel bien en place, repas, bain, histoire ou spectacle, câlin, 5 minutes de liberté dans la chambre puis extinction des feux. Ces troubles ont commencé depuis l’âge de trois ans, nous n’avions pas de soucis avant. Cela nous épuise, nous n’avons plus de temps pour nous retrouver seuls avec mon mari. Devenons-nous consulter un psychologue ou être patient ?

Elle dort dans la chambre de son petit frère (2 ans) qui, lui, fait des cauchemars la nuit mais se rendort avec la tétine. Ils ne supportent pas d’être séparés pour dormir. Notre fille a plein d’amis à l’école, mais est ultra-sage et beaucoup plus agités à la maison. Elle est très à l’aise scolairement. On a commencé l’apprentissage de la lecture en pensant que ça la fatiguerait davantage, mais rien n’y fait elle y arrive bien et en redemande. On a les mêmes soucis pour la sieste, sauf qu’à l’école elle dort sans souci… Je récupère mes enfants vers 17h30. Nous sommes épuisés avec aucun moment de repos pour nous.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour,

Votre enfant manifestement a du mal à se séparer ou bien alors cherche… à vous séparer car comme vous le dites «vous n’avez plus de temps pour vous retrouver seuls avec votre mari» … à cause de la grande mais aussi à cause du petit qui trouve le moyen, aussi, de vous empêcher de dormir et de vous obliger l’un ou l’autre à quitter votre lit.

Et si vous commenciez par ça «c’est l’heure des parents, nous avons envie et besoin d’être seuls sans vous: stop!!» «tu vas dans ta chambre, avec ton frère, nous ne voulons plus voir ni l’un ni l’autre… et toi tu peux très bien retrouver ta sucette tout seul » et vous en tenir là quoi qu’il arrive! (Si elle veut regarder ses livres c’est son problème mais vous ne retournez la voir ni ne l’autoriser à se lever sous aucun prétexte. Vous n’avez pas à savoir ce qu’elle fait, ni à quelle heure elle s’endort, de la même façon qu’elle n’a pas à savoir ce que vous faites, vous, pendant ce temps. C’est l’heure des parents. Je pense que si vous vous montrez fermes sur ce point elle finira par comprendre que ce qu’elle a de mieux à faire… c’est de dormir.

Il semble que cette enfant est au centre de vos préoccupations, ce qui est bien normal, mais jusqu’à un certain point à ne pas franchir et ce point est (entre autres) votre intimité le soir. Pourquoi avoir commencé l’apprentissage de la lecture à 4 ans? Répondre à ses questions si elle demande ce qui est écrit «là», oui, pourquoi pas, jouer à reconnaître les lettres et les mots de temps en temps de façon informelle si elle est demandeuse, oui pourquoi pas, mais de là à commencer comme vous dites «l’apprentissage» alors que cela est dévolu à l’école, me semble prématuré à 4 ans. Bien sûr qu’elle va y arriver si elle a une intelligence normale et qu’elle va en redemander car elle voit que ça vous contente mais elle a encore beaucoup besoin de jouer, de rêver et… de s’ennuyer sans que ses parents s’occupent d’elle en permanence, surtout au détriment de leur propre tranquillité.

Alors remettez-la à sa place d’enfant de 4 ans, c’est à dire pas entre vous, ne l’excitez pas avec des sollicitations intellectuelles qui ne sont pas de son âge ou des attentes trop importantes de votre part dans ce domaine, laissez-la regarder ses livres seule et imaginer l’histoire sur les images c’est tellement importantjustement pour anticiper la lecture !! En allant trop vite vous risquez d’aboutir à ce qu’elle ne trouve plus d’intérêt à l’école et ce serait dommage. Laissez-lui cette curiosité et ce plaisir.

Si par contre vous notez d’autres situations d’angoisse de séparation, pour aller à l’école, pour aller chez les grands-parents, pour être gardée par une tierce personne lorsque vous sortez (car vous sortez n’est-ce pas? sans les enfants, cinéma, restaurant parfois), ou si les mesures simples que je vous recommande ne portent pas leur fruit, et que la situation reste toujours aussi compliquée etc. alors oui vous pourrez consulter.

Mais commencez donc à vous montrer plus fermes et plus «égoïstes» le soir. Et aussi à d’autres moments de la journée (pendant leur sieste justement)

Je sens qu’à poser la question et à vous plaindre de ne pas avoir de temps pour vous, vous êtes sur la bonne voie… C’est parfait.