Partager

Comment préserver bébé des jeux excitants des plus grands ?

il y a 5 ans

Bonjour,

Comment préserver mon bébé du climat d’excitation qui règne à la maison (un grand frère de 10 ans et une grande sœur de 8 ans ?) sans les priver de leurs moments de complicité ?

Ma fille a maintenant 6,5 mois. Toujours allaitée et diversifiée, bon appétit et bonne courbe de croissance. Le sommeil a toujours été compliqué : beaucoup de coliques et de pleurs, cododo par nécessité. Depuis 2 mois, elle s’endort seule dans son lit généralement en pleurant un peu. Parfois la nuit après plusieurs rappels, je la reprends avec moi pour tenir le choc dans la journée. Mais depuis 2 semaines, elle pleure très longtemps et finit par hurler. Dans la journée, elle s’énerve vite quand je la laisse jouer. On dirait qu’elle s’ennuie. Le soir, j’ai l’impression qu’elle ”absorbe” l’excitation des grands (10 et 8 ans) et je ne sais pas comment faire pour l’en ”protéger” sans la priver (ni eux) de ces moments de complicité. Par exemple, elle reste avec nous pendant le dîner et les grands la font rire. Mais après elle est trop excitée pour aller se coucher… Les grands sont frustrés si je leur dis de la laisser tranquille. Avez-vous des conseils ?

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour,

Franchement je ne vois pas pourquoi la complicité passerait forcément par l’excitation. On peut être très très complices entre frères et sœurs en jouant très calmement, et je suis sûre que cela arrive souvent à vos enfants. Je suis sûre aussi que vos grands de 10 et 8 ans peuvent comprendre et admettre, qu’à table, on parle calmement sans faire les fous ou des pitreries et que l’on peut faire participer un bébé au repas familial en le faisant babiller ou sourire, ou tout simplement observer ce qu’il se passe sans forcément le faire éclater de rire et l’exciter.

Je pense qu’il faut gronder vos grands pour leur attitude en leur expliquant qu’un bébé ne doit pas vivre sans arrêt dans l’excitation et qu’ils doivent s’occuper de leur sœur calmement et jouer entre eux calmement. Pour votre petit bébé c’est pareil, il faut maintenant qu’elle dorme dans sa chambre et non plus dans la votre, si vous avez une chambre pour elle. Elle ne vous sentira plus près d’elle et elle n’exigera plus que vous la preniez contre vous dans votre lit. Elle va vous appeler, certes, au début, mais comme vous n’irez plus ou au pire, que si elle hurle, pour aller l’apaiser puis la recoucher aussitôt dans son lit sans lui donner le sein, elle admettra que la nuit tout le monde dort. Vous ne voulez pas frustrer vos enfants, ni la petite, ni les grands mais pourtant l’éducation des enfants est faite aussi de frustrations, c’est nécessaire et c’est constructif. On dirait que vous avez du mal à poser des limites et pourtant c’est nécessaire et constructif aussi. Vos enfants n’en seront que plus calmes et sereins.