Partager

Comment gérer le sommeil compliqué d’un de mes jumeaux ?

il y a 3 mois

Bonjour,

Voilà je suis maman solo avec des jumeaux, ma petite fait ses nuit d’une traite depuis ses 5 mois, mais mon fils c’est une autre histoire… Il se réveille au minimum 3 à 4 fois par nuit en chouinant, puis criant de plus en plus fort… Il n’a pas de sucette, a un rythme très régulier sur les journées (les mêmes soins, même activités, sur les mêmes heures chaque jour), il mange très bien, sourit beaucoup, il est charmant comme tout. Mais les nuits et les siestes sont clairement infernales. Pour parler de moi, j’ai des journées surchargées et des nuits anarchiques. Pas de monde, famille ou amie pour aider et pas les moyens d’engager une baby-sitter. Je frôle le burn-out, je ne rêve que d’une seule chose, enchaîner 6h de sommeil sans que le baby-phone se mette en route… Et pour parler de mon bout de chou, il est toujours en train de bailler, se réveille le matin et après sieste en pleurant toujours… J’ai tellement peur que ses dettes de sommeil non récupératrices s’accumulent et l’empêche de se développer normalement… Il a eu des coliques du nourrisson étant bébé, ainsi que beaucoup de régurgitations qui ont l’air d’avoir disparues en majorité. Il a un rituel de sommeil et ne pleure pas quant je le couche mais se réveille toutes les heures ou deux heures en pleurant. Il y a 1 mois et quelques en arrière encore, j’y allais à chaque fois lui faire un bisou, lui expliquer que je suis a côté, qu’il n’est pas tout seul, qu’il est en sécurité et aimé, qu’il doit juste dormir et qu’on se retrouve demain matin. Et lorsque je quittais la chambre, c’était grosse crise de larmes pendant quelques minutes et s’arrêtait. J’ai décidé un jour que je ne devais plus y aller systématiquement et lui laisser une chance de se rendormir tout seul. Les réveils sont moins fréquents, moins longs, mais toujours présents. Il ne hurle pas comme si il était angoissé, il “râle” seulement. Se rendort seul, mais se réveille vraiment très (trop) souvent.
Je ne sais plus quoi faire. Qu’ai-je raté ?
Encore une fois, il a un rythme quotidien strictement respecté je passe du temps avec eux à jouer beaucoup, leur parler, chatouilles ect et j’adore ça. Il mange bien, grossit bien, sa sœur qui a le même rythme, même traitement et même amour n’a aucunes difficultés a dormir.

Une maman dans l’impasse.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Félicitations pour ces beaux jumeaux !! Mais je comprends que seule ce soit terrible ! Vous êtes très occupée et effectivement il vous faut dormir. Absolument. Pour vous, mais aussi pour eux, car une maman fatiguée sera vite une maman énervée et des bébés n’ont pas du tout besoin d’une maman énervée.

Non Non Non !! Vous n’avez rien raté bien au contraire : vous avez tout “juste” puisque vous avez décidé de ne plus aller voir ce petit coquin et que, depuis, il ne hurle plus. Vous êtes vraiment sur la bonne voie. Qu’il se réveille est tout à fait normal puisque, vous le savez, le sommeil est fait de cycles enchainés mais entrecoupés de réveils. Certains bébés ne se réveillent pas complètement lors de ces micro-réveils (votre fille) mais d’autres si (votre garçon) Il se réveille grogne et se rendort. Aller le voir serait lui donner l’habitude de voir venir quelqu’un et il appellerait systématiquement. Donc continuez comme ça, tout va bien et dans quelques semaines il dormira complètement toute la nuit. Patientez, mais n’allez pas le voir !

Une dernière chose très importante : vendez le baby-phone !!!  A moins d’habiter un bateau de 25 pièces, cet ustensile n’a aucune utilité : s’ils ont besoin de vous , vos enfants vous appelleront bien assez fort, ne vous inquiétez pas. Au lieu de quoi le baby-phone vous fait sursauter et vous réveille au moindre gémissement !

Bien sûr ce que tous les parents craignent la nuit , c’est la mort subite du nourrisson. Or par définition ce phénomène horrible est silencieux. Pour tout le reste votre enfant saura se manifester.

Pour vous aider, ne pouvez-vous pas trouver une halte garderie où mettre vos enfants quelques demi-journées par semaine pour souffler un peu ?

Bon courage à vous, mais tenez le coup, vous faites tout comme il faut même si c’est difficile.