Partager

Comment apaiser l’angoisse de séparation de ma fille de 8 mois ?

il y a 4 ans

Bonjour,

Ma fille de 8 mois ne fait que pleurer depuis qu’elle a passé une semaine entière avec moi. Elle ne me lâche pas une seconde et si j’ai le malheur de la poser elle pleure. Je ne peux rien faire, j’ai dû aller la récupérer à la crèche hier car elle n’arrêtait pas de pleurer. Comment m’en sortir ?

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour,

Attendre et patienter…

Je suis surprise que les dames de la crèche vous aient appelée pour ça et qu’elles n’aient pas réussi à la calmer si votre fille les connaît bien.

A 8 mois un bébé est souvent très exigent de présence, il traverse une période d’anxiété un peu difficile.

Il vous faut accompagner cette période du mieux que vous pouvez.

Cette étape d’angoisse à la séparation à 8-9 mois est tout à fait normale et même souhaitable. Elle est le deuxième des organisateurs du développement psychique et de la vie de relation selon la théorie de René Spitz un grand pédopsychiatre. Le premier est le sourire et le troisième est la faculté de dire «non» vers 15 mois avec les premières colères d’opposition. A cet âge de 8 mois votre bébé réalise que lui et vous êtes deux personnes distinctes et il est perdu quand il ne vous voit pas. Il ne sait pas encore que vous allez forcément revenir et cette séparation est une grande source d’angoisse. C’est en général à ce moment là que les bébés font un choix de «doudou» qui est le substitut de votre présence. Il est important dans la journée de jouer avec elle à « coucou- caché» ainsi elle apprend la permanence de l’objet (que, même quand on ne le voit pas, on sait où il est) proposez-lui un doudou si elle ne l’a pas encore trouvé seule (un foulard avec votre odeur est souvent efficace) dites-lui bien «au revoir je reviens» quand vous partez dans la journée. Rassurez-la (à condition que vous arriviez vous-même à calmer votre angoisse en sachant que tout est normal de ce qui est en train de se passer). Expliquez-lui tranquillement que vous allez revenir toujours et ne la laisserez jamais et peu à peu tout rentrera dans l’ordre. Je pense que cette semaine avec vous en permanence a accentué cette anxiété de la séparation.

Et puis réfléchissez à ce qui dans sa vie ou la votre peut être source d’anxiété, de manque de tranquillité (avez-vous des soucis, des préoccupations? êtes-vous vous-mêmes calmes et sereins, avez-vous du temps pour elle, calmement?).

Si tout cela va bien et que rien n’est à modifier de votre vie, patientez, cette période va passer.