Partager

Activités sportives des enfants, le certificat d’aptitude au sport toujours obligatoire ?

Mis à jour le 27 juin 2022 Dr François Marie CARON

Activité sportive enfant

Jusqu’à maintenant, depuis l’activité bébé nageur aux compétitions de judo en passant par quelques cours de danse, un certificat de non contre-indication à la pratique d’un sport vous était demandé pour inscrire votre enfant.

Or, depuis cette année, le gouvernement voulant lever les freins à une pratique sportive régulière a supprimé le certificat pour prendre ou renouveler une licence. Il est remplacé par un questionnaire équivalent à une attestation parentale.

Alors plus besoin de certificat ? En fait, pas si simple, tout dépend de la façon dont votre enfant va pratiquer son sport : au sein d’un club affilié à une fédération sportive ou non, seul ou en milieu scolaire.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

En structure sportive, commerciale ou associative…

…non affiliée à une fédération sportive

Votre club peut demander de fournir un certificat médical attestant de l’absence de contre-indication à la pratique du sport ou de la discipline concernée.
Ce n’est pas une obligation légale, mais une condition liée au règlement du club. La fréquence de présentation du certificat est prévue par le règlement interne de cette structure.

…affiliée à une fédération sportive

L’obligation de fournir un certificat médical dépend de la discipline pratiquée.

En dehors de certains sports à risques particuliers, il faut remplir avec votre enfant un questionnaire. Selon les réponses, vous devrez fournir l’un des documents suivants pour obtenir la licence :

  • attestation de renseignement du questionnaire
  • certificat médical attestant de l’absence de contre-indication à la pratique du sport concernée. Le certificat doit dater de moins de 6 mois au jour de la demande de licence.

Les disciplines sportives à contraintes particulières sont les suivantes :

  • alpinisme,
  • plongée subaquatique,
  • spéléologie,
  • sports pratiqués en compétition pour lesquels le combat peut prendre fin par K-O (boxe anglaise, kick boxing, savate, …),
  • sports comportant l’utilisation d’armes à feu ou à air comprimé (tir, ball-trap, biathlon),
  • sports pratiqués en compétition comportant l’utilisation de véhicules, à l’exception du modélisme automobile radioguidé (sport-auto, karting et motocyclisme),
  • sports aéronautiques pratiqués en compétition, à l’exception de l’aéromodélisme (voltige aérienne, vol à voile, vol libre, …),
  • parachutisme,
  • rugby à XV, rugby à XIII et rugby à VII.

Dans ce cas, un certificat médical daté de moins d’1 an au jour de la demande de la licence est nécessaire. Le certificat doit attester de l’absence de contre-indication à la pratique du sport concerné.

Seul (par soi-même), sans licence

Si votre enfant souhaite participer à une compétition sportive, les modalités d’inscription diffèrent selon l’organisateur :

  • compétition d’une fédération sportive ouverte aux sportifs non licenciés : le questionnaire de santé est requis,
  • compétition d’autres organisateurs (mairie, association) : les organisateurs peuvent demander un certificat médical.

Cette mesure, censée simplifier la vie des familles et la gestion administrative des clubs sportifs (souvent assurée par des bénévoles), n’est pas sans conséquences sur le suivi régulier du bon développement des enfants.

Certes, l’Assurance Maladie a réorganisé les examens obligatoires pour y ajouter des visites tous les trois ans après six ans. Et l’exploration de l’aptitude aux activités sportives fait partie des objectifs de ces trois examens.

Mais pour nous, pédiatres, cela ne semble pas suffisant. Nous vous recommandons une visite annuelle, ne serait-ce que pour :

  • surveiller l’évolution de la croissance staturo-pondérale et de l’IMC, du développement physique et psychique,
  • délivrer des conseils personnalisés de prévention,
  • dépister au plus tôt des pathologies éventuelles.

Pour consulter le décret, cliquez ici.
Pour consulter le contenu du questionnaire relatif à l’état de santé du sportif mineur qui se substitue au certificat médical, cliquez ici.

Comment se déroule la visite médicale ?

La visite effectuée pour le certificat permet un examen complet. C’est une opportunité d’avoir un point sur la santé globale de votre enfant, ses aptitudes physiques et non plus seulement sur son développement psychomoteur.

Le médecin procède tout d’abord à un interrogatoire afin de connaître les antécédents sportifs, familiaux et médicaux de l’enfant et de sa famille. Amenez le carnet de santé de votre enfant, il est important et permet d’assurer le suivi.

Un examen physique est ensuite réalisé pour étudier la croissance et les mensurations de l’enfant: poids, taille, IMC, périmètre crânien… Des bilans ostéo-articulaires, respiratoires, rachidiens et cardiovasculaires sont également faits.

Enfin, il aborde des questions plus générales concernant l’hygiène de vie, la mise à jour des vaccins, l’alimentation

Pour certains sports, ou si il y a une pathologie spécifique (asthme, allergies, etc.), le médecin sera susceptible de vous orienter vers des examens plus précis : ORL, dentaire, électrocardiogramme exploration fonctionnelle respiratoire…

Les sociétés européennes et françaises de cardiologie recommandent d’effectuer un électrocardiogramme à partir de 12 ans tous les 3 ans si l’enfant pratique un sport en compétition.

Aujourd’hui, cet examen n’est pas obligatoire en France mais fortement recommandé, il permet de dépister certaines pathologies rares à risque de mort subite.

Si le bilan médical ne révèle aucune pathologie, le médecin délivre un certificat précisant le nom de l’activité sportive pour laquelle l’enfant est jugé apte.

Et s’il y a contre-indication ?

Dans le cas où l’enfant présente un problème de santé, le médecin peut contre-indiquer le sport. Il existe différents types de contre-indication :

  • permanente : assez rare, elle peut advenir en cas de pathologie cardiaque par exemple.
  • relatives :
    • sports à haut risque traumatique : sports de combat, rugby…
    • sports inadaptés à une pathologie de l’enfant: sollicitation cardio-vasculaires élevée, risque d’asthme…
    • certains sports inadaptés aux enfants.
  • ponctuelle : suite à un traumatisme.

Le médecin peut aussi rédiger un certificat d’inaptitude pour l’EPS précisant les adaptations à apporter aux activités physiques pratiquées à l’école, ainsi que les signes d’alerte imposant l’arrêt de l’effort (douleur, essoufflement…). Il est demandé par l’établissement scolaire pour orienter l’enseignant et éviter une dispense totale de sport, préjudiciable pour l’enfant.

L'avis de…

 

Les certificats d’aptitude au sport permettent une visite médicale complète au moins une fois par an, précieuse chez le grand enfant et l’adolescent souvent moins bien surveillés que le nourrisson et l’enfant plus jeune.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Aucune question n’a été posée sur ce thème précis, vous pouvez poser la vôtre à nos experts.

 

 

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Nos pédiatres sont bénévoles et ne peuvent répondre qu'à un nombre limité de questions par jour. Le nombre maximal de questions a été atteint, n'hésitez pas à revenir sur le site !

Ce service est ouvert du lundi au vendredi midi.

Pour toute question concernant la santé de votre enfant, rapprochez-vous d'un professionnel de santé.

A NOTER :
Pour toutes les questions concernant le SOMMEIL, il existe déjà sur le site beaucoup de questions auxquelles les pédiatres ont déjà répondu. Etant donné que les pédiatres sont très sollicités et ne peuvent répondre qu'à un nombre limité de questions, nous vous invitons à faire une recherche sur le site avant de poser votre question.