Partager

Faire garder son bébé dans les meilleures conditions

Mis à jour le 11 août 2022 2 de nos experts

Crèche

C’est la rentrée pour votre bébé : vous le confiez pour la première fois à la crèche, à la halte-garderie ou à une nounou… Quel que soit le mode de garde choisi, pour lui comme pour vous, c’est une grande première : comment faire pour que tout se passe bien ? Petit panel des questions à vous poser pour ne pas rater ce moment clé !  

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Y a-t-il un âge idéal ?

Il n’y a pas d’âge idéal puisqu’il faut faire avec les contraintes de la vie. Si on a la possibilité de prolonger le congé post-natal, il est clair que plus un enfant reste auprès de sa maman pendant au moins les 6 premiers mois voire un an c’est préférable, mais tout le monde ne peut pas se le permettre, loin de là. La période d’angoisse de séparation du 8ème mois est celle où l’enfant manifestera beaucoup son désaccord et qui impose d’autant plus une adaptation attentive.

Confiez votre bébé, une bonne habitude à prendre

Si la maman est le plus souvent la figure d’attachement principale d’un bébé puisqu’en général c’est elle qui s’occupe le plus de lui, qu’il connait tout d’elle (voix, odeur, rythme des pas etc…). Il est important que le bébé puisse aussi s’attacher à d’autres personnes proches. Tout d’abord et très vite, dès les premiers jours à son papa mais plus tard aux grands-parents ou autres personnes de l’entourage et à sa nounou ou à la crèche.

Préparez-vous mentalement à la séparation

Pour vous sentir sereins, vous devez laisser la raison primer sur l’émotion. En vous interrogeant tout d’abord : « pourquoi est-ce que je confie mon bébé ? » vous listez les raisons, toutes valables, qui vous poussent à cela : 

  • “parce que je dois reprendre le travail”, 
  • “parce que j’ai besoin de souffler un peu”, 
  • “parce qu’il me faut du temps libre pour remplir mes autres obligations”,
  • etc. 

Faire intervenir la raison vous permet de dédramatiser la décision, de vous sentir plus détendu.e, et votre bébé le ressent. 

Ayez confiance dans la structure d’accueil

Pour confier votre bébé, encore faut-il vous fier à la structure choisie : le mieux est de bien vous renseigner auparavant, de vérifier les références, venir voir sur place comment cela se passe, examiner les lieux, les faire visiter à votre bébé, demander en détail comment se déroulera sa journée… Posez toutes les questions qui vous tracassent de manière à être tranquillisés. 

Les personnes qui vont s’occuper de votre bébé sont vos alliées. Donnez-leur tous les atouts pour que cela se passe dans les meilleures conditions possibles (expliquez-leur les habitudes de votre bébé, ses heures de sommeil, les rituels pour l’aider à s’endormir, ses repas, les jeux qu’il aime…). 

Profitez des temps de transition

Les crèches proposent en général que les premières séparations soient limitées dans la durée pour une adaptation progressive, dans le but que le bébé s’habitue aux locaux et aux personnes en présence de son parent. Profitez-en, car votre bébé sera rassuré de voir que chaque séparation est inévitablement suivie de retrouvailles et le temps lui paraîtra moins long au début. Dans le cas d’une assistante maternelle, de la même manière, une “période d’adaptation” doit être prévue au contrat, et dont vous pourrez convenir ensemble de l’organisation.

Parlez à votre bébé

Expliquez-lui la situation (même s’il est tout petit, vos paroles le réconfortent) : «Je dois reprendre mon travail, pendant ce temps-là, tu resteras à la crèche / chez la nounou, on va bien s’occuper de toi. Je reviendrai te chercher en fin de journée.» 

Acceptez sa réaction

Qu’il montre son déplaisir, quoi de plus naturel ? Il préfère rester avec vous, et il est normal qu’il le dise surtout les premiers temps. 

Si vous avez l’impression que, quand vous venez le chercher les toutes premières fois, il vous fait “la tête”, c’est peut-être vrai… Mais cela ne dure jamais longtemps… C’est en général que vous surgissez quand il ne s’y attend pas et cela peut être troublant pour lui. Et plus grand, c’est vraiment que vous le dérangez dans son jeu… Et très vite, il sera content de vous retrouver ! 

Mieux vaut ne pas oublier doudou

Bien sûr, dans ces moments-là, son doudou et /ou sa tétine sont des soutiens importants pour faciliter la transition. 

Profitez-en pour vous retrouver en tant que couple

Accepter de rompre ce lien privilégié avec votre bébé vous permet de vous occuper un peu plus de votre vie à deux. Redonner toute sa place à votre vie amoureuse est en effet essentiel pour vous et votre conjoint, comme pour votre enfant. N’hésitez donc pas à vous concocter des programmes à deux : sorties au restaurant, au cinéma, balades, sport… Tout ce qui vous permettra de souder votre couple sera bon pour vous… Et pour votre bébé ! 

Zoom sur

Comment savoir si votre nounou / assistante maternelle est « bien » ?  

Vous voyez très vite la relation qu’elle a avec vous : ouverte, gaie, accueillante, vous proposant de vous asseoir, vous offrant à boire, vous faisant visiter la maison etc… Et au fil du temps, bavarder un peu le matin et le soir et non pas poser votre enfant comme un paquet, pire sans entrer dans sa maison ….  

Si elle vous raconte bien ce que fait votre bébé, si elle vous envoie une deux photos de ses « prouesses », si les autres personnes de sa famille semblent connaitre votre enfant…

Françoise Dolto conseillait de rentrer une demi-heure plus tôt que l’heure annoncée. Si vous trouvez votre enfant devant la télévision, vigilance… Si par contre, vous trouvez votre nounou dans l’escalier en train d’apprendre à votre enfant comment le descendre, ou assise avec lui en train de lui lire une histoire…. Eh bien respirez, vous avez trouvé la perle ! Mais cette attitude peut être prise par la nounou pour un manque de confiance (ce qu’elle est) et brouiller vos relations …

Le conseil du pédiatre

Les erreurs les plus fréquentes… à ne pas faire !

  • Partir à la sauvette : on espère souvent, en filant à l’anglaise, ne pas faire pleurer son bébé. C’est tout le contraire qui va se passer ! Il faut tranquillement lui dire au revoir, en insistant bien sur le fait qu’on va revenir le chercher le soir. 
  • Revenir sur ses pas en le voyant pleurer : surtout pas ! Sachez que dès que vous avez le dos tourné, votre bébé va très vite se calmer, alors qu’un faux départ a toutes les chances de le perturber. 
  • Garder une nounou avec qui vous ne vous sentez pas à l’aise du tout. 

Cet article vous a-t-il été utile ?

American academy of pediatrics. Caring for your baby and young child: birth to age 5, Bantam Books. 2004. 752 pages

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Bonjour,

Nos pédiatres sont en vacances, la rubrique est fermée pour les congés d'été !
Nous vous retrouvons à partir du lundi 29 août à 09h.

Pour tout ce qui concerne la santé de votre enfant, nous vous conseillons de prendre RDV directement avec le médecin de votre enfant.
En cas d’urgence médicale, composez le 15.

Très bon été !

L'équipe mpedia.