> Mon pédiatre & Moi > Questions/Réponses > Santé > Scarlatine, contagion et femme enceinte

Scarlatine, contagion et femme enceinte

La fille d'une amie de 6 ans a la scarlatine et a vu le médecin ce dimanche qui lui a donné un traitement, nous serons à son contact dimanche prochain soit une semaine après, sera-t-elle toujours contagieuse? Est-ce qu'il y a un risque pour mes enfants de 3 et 1 ans et pour une femme enceinte? Apparition des boutons le samedi, la petite a consulté un médecin urgentiste le dimanche matin qui lui a prescrit un traitement.

1 an
Je vous recommande l'article "Scarlatine, contagion et femme enceinte" sur le site mpedia.fr
ARCHIVE

La scarlatine est une infection causée par une bactérie de la famille des streptocoques, qui se transmet par voie aérienne. Une fois dans le corps, celle-ci sécrète des substances toxiques pour l’organisme. Elle associe une forte fièvre, une inflammation de la gorge et une éruption cutanée typique.

Elle touche essentiellement des enfants de 5-10 ans. Avant 2-3 ans les bébés sont souvent protégés par les anticorps maternels, les adultes sont rarement atteints. A 10 ans, 80% des patients possèdent des anticorps contre la scarlatine.

Le diagnostic est clinique devant des signes classiques associé à un test de diagnostic rapide effectué en quelques minutes par le pédiatre (prélèvement de gorge avec coton tige).

Le traitement actuellement recommandé est la prise d’antibiotiques (Amoxicilline) pendant 5 jours. On traite par antibiotiques pour éviter des complications suite à cette infection comme un rhumatisme ou une atteinte cardiaque.

La prise en charge médicale réduit la période de contagion de 10 à 21 jours sans traitement à seulement 24 à 48 heures avec un traitement adapté. Raison pour laquelle les enfants sont exclus de la collectivité pendant 48 heures suite au début de l’antibiothérapie.

Une semaine après le diagnostic et avec traitement, il n’y a pas de danger ni pour vos enfants ni pour une femme enceinte.

Cette réponse vous a été utile ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester gratuit en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Auteurs
Article publié le 18/02/2014 Mis à jour le 24/06/2016