> Grand enfant > Scolarité > Besoins particuliers > Le QI - Quotient Intellectuel
Le QI - Quotient Intellectuel
QI
de 6 ans à 11 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Tests de QI, les chiffres seuls ne suffisent pas" sur le site mpedia.fr

Tests de QI, les chiffres seuls ne suffisent pas

Quand un enfant est en échec scolaire ou qu’il connait des difficultés auxquelles on ne parvient pas à trouver d’explications, une mesure de QI (Quotient Intellectuel) peut être nécessaire. Elle sera pratiquée par un psychologue diplômé et expliquée à l’enfant et à ses parents. Les objectifs : comprendre le fonctionnement global de l’enfant et trouver des aménagements pour l’aider et l’accompagner.

Le bien-être de l’enfant comme objectif

On pratique des tests de QI pour répondre à des questions que l’on se pose sur un enfant (expliquer un échec scolaire, détecter un trouble de l’apprentissage, une précocité…) avec toujours, comme principal objectif, de mieux comprendre et d’aider l’enfant. Un examen psychologique n’est jamais anodin et peut avoir des conséquences importantes. L’enfant doit comprendre la raison et les objectifs de ces tests.

Seul un psychologue diplômé, possédant les connaissances théoriques et pratiques nécessaires à la réalisation d’un examen psychologique sera habilité à pratiquer ces tests.

Il existe différentes méthodes de mesure du QI. Les échelles Wechsler sont les plus connues. Le praticien choisira entre la WPPSI IV (en général jusqu’à 7 ans passés) et la WISC IV (à partir de 6/7ans), en fonction de votre enfant et du contexte de l’examen.

Ces échelles vont situer l’enfant par rapport à une moyenne calculée à partir des résultats d’autres enfants du même groupe d’âge. Elles vont mesurer, pour le WISC :

  • un indice de compréhension verbale (ICV) : fait appel au langage,
  • un indice de raisonnement perceptif (IRP) : non verbal,
  • un indice de mémoire de travail (IMT),
  • un indice de vitesse de traitement (IVT) : mesure la vitesse de discrimination visuelle.

L’interprétation indispensable du psychologue

Ces tests donneront lieu à des résultats chiffrés et à une interprétation. Tout procédé scientifique n’est qu’un instrument. L’interprétation humaine est indispensable, c’est le travail du psychologue.

Cette interprétation s’appuie sur les chiffres mais aussi sur des entretiens menés avec l’enfant et ses parents, sur l’observation de son comportement. Le psychologue tient compte de différents facteurs pouvant influencer les résultats : l’état émotionnel de l’enfant (timidité, anxiété, fatigue…), l’origine ethnique des parents (la langue des tests peut être la deuxième langue de l’enfant), le contexte social, etc. Il intègre aussi les bilans éventuellement passés chez d’autres spécialistes (orthophonistes, psychomotriciens…). Toutes ces informations doivent être recoupées entre elles.

Le résultat total oui mais pas que…

Le psychologue vous donnera un chiffre total qui est le résultat d’une moyenne dans les différents indices. Néanmoins, une interprétation précise est nécessaire pour s’interroger sur les dimensions spécifiques évaluées par chaque indice. En effet, un enfant peut avoir des résultats très hétérogènes selon les indices et présenter ainsi de très bonnes capacités dans un domaine et des difficultés dans un autre. Dans ce cas, un autre bilan est souvent nécessaire pour approfondir les difficultés/besoins et adapter la prise en charge.

A la fin de ce travail, les résultats sont présentés et expliqués oralement aux parents et à l’enfant. Le psychologue préconisera des actions à mettre en place pour apporter à votre enfant un soutien personnalisé. Un compte-rendu écrit, daté et signé sera également remis. Ces résultats ne peuvent être divulgués à des tiers sans votre accord.

A savoir

Même si l’on parle beaucoup, aujourd’hui, d’enfants précoces, ceux-ci sont rares et les résultats des tests peuvent parfois causer des désenchantements. 

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 18/11/2014 Mis à jour le 21/01/2015
Mémoriser Je vous recommande l'article "Tests de QI, les chiffres seuls ne suffisent pas" sur le site mpedia.fr