> Nouveau-Né > Guide pratique > Changer bébé > Le choix des couches
Le choix des couches
Couches de bébé
de 0 mois à 2 ans
Mémoriser Je vous recommande l'article "Les couches, que faut-il savoir ?" sur le site mpedia.fr

Les couches, que faut-il savoir ?

Le choix des couches contribue à la qualité de vie de l'enfant et de la famille.

Critères indispensables :

  • efficacité anti-fuite et absorption
  • hygiène et confort : effet "fesses au sec", moelleux
  • facilité d'utilisation: rapidité, simplicité de la pose et du retrait de la couche, utilisation en toutes circonstances
  • solidité des attaches
  • nécessité ou non de tâches complémentaires (lavage, séchage, etc.)
  • coût
  • préservation de l'environnement

Choix de la taille

C'est le premier critère. Il est défini par le poids de l'enfant et non par son âge car la corpulence varie d'un enfant à un autre. L'âge mentionné entre parenthèses correspond à une moyenne :

Couche taille 1 : de 2 à 5kg (de la naissance à 2-3 mois)

Couche taille 2 : de 3 à 6kg (de la naissance à 3-4 mois)

Couche taille 2 : de 3 à 6kg (de la naissance à 3-4 mois)

Couche taille 3 : de 4 à 9kg (de 2 mois à 10 mois)

Couche taille 4 : de 7 à 18kg (de 6 mois à 3 ans)

Couche taille 4+ : de 9 à 20kg (plus de 10 mois)

Couche taille 5 : de 11 à 25kg (plus de 18 mois)

Les couches jetables

L'utilisation des couches à usage unique a permis d'améliorer la vie de famille par un gain de temps précieux sur les tâches quotidiennes et la vie du bébé lui même. Elles représentent actuellement en France plus de 90% des couches utilisées.

La composition:

  • à l'extérieur une couche imperméable en matière plastique avec des attaches intégrales,
  • au centre des matières absorbantes: cellulose et gel absorbant,
  • au contact de la peau,  une couche isolante protectrice en polypropylène.

Les fabricants :

2 groupes dominent le marché : Procter & Gamble avec sa marque Pampers, et Kimberley Clark avec les marques Peaudouce et Huggies.

Les marques de distributeurs (Auchan, Carrefour, Casino, Cora, Intermarché, Leclerc, Super U, etc.) et les marques discount (Aldi, Dia, Leader Price, Lidl, Norma, etc.) se partagent le reste du marché. Elles présentent aujourd'hui des résultats tout à fait honorables en termes d'absorption, de résistance et de confort (Test "Que choisir").

Les avantages :

  • conçues pour s'adapter à la morphologie de chaque enfant: élastiques à l'entrejambe, adaptation au tour de taille grâce aux attaches repositionnables,
  • adaptées aux différents stades du développement de l'enfant de sa naissance à l'apprentissage de la propreté,
  • minces, absorbantes, elles laissent la liberté des mouvements,
  • pratiques, elle peuvent être utilisées partout, à la maison comme en voyage, avec un minimum de contraintes. Elles s'emportent facilement, et une fois souillées elles se jettent sans devoir être rapportées à la maison.
  • compatibles avec tous les modes de garde : aides maternelles, crèches, famille, etc.
  • hygiéniques étant donné qu'il s'agit de couches à usage unique,
  • en vente partout: dans toutes les grandes surfaces, les pharmacies etc.

Les inconvénients:

  • Jusqu'à l'acquisition de la propreté, un enfant utilise environ 3800 couches jetables.
  • Les impacts sur l'environnement :

- impact lié à la fabrication : composées de fibres de cellulose blanchies au chlore et de sous-produits du pétrole,

- impact lié au traitement des déchets, ce qui représente chaque année en France près d'1 million de tonnes de déchets éliminés en décharge ou en incinérateur,

- impact lié au transport du magasin au domicile du consommateur,

Ces couches ne sont pas biodégradables.

  • Coût : Il faut compter une dépense de l’ordre de 1.700 € pour environ 3 ans d'utilisation.
  • Réapprovisionnement fréquent et stockage.

Les couches jetables biodégradables

Ces couches contiennent au minimum 70% de matières naturelles: amidon de mais pour l'enveloppe extérieure, cellulose non blanchie pour la couche absorbante et voile isolant 100% non chimique. Elles ne contiennent ni parfum, ni lotion, ni colorant.

Les avantages :

  • identiques au couches jetables traditionnelles

Les inconvénients:

  • non commercialisées dans toutes les grandes surfaces,
  • coût plus élevé que les couches jetables traditionnelles,
  • à jeter néanmoins avec les déchets ménagers au même titre que les autres couches jetables puisque seule une partie de la couche est biodégradable.

Les couches porteuses du logo "Nordic Swan"

Ce logo environnemental apporte des garanties de limitation de l’impact environnemental de ce type de couches au stade de leur fabrication : limitation des consommations d'énergie, de l'utilisation de matières premières, de substances chimiques dangereuses, de déchets, etc. tout en offrant une performance au moins égale à celle des autres couches.

L'offre de couches porteuses de ce logo commence à se développer en France surtout en magasins spécialisés et sur Internet.

Le prix et la disponibilité restent à évaluer.

Les couches lavables

Des couches lavables nouvelle génération sont désormais disponibles su le marché. Elles sont semblables aux couches jetables par leur forme et leur fermeture.

La composition :

  • à l'extérieur une culotte de protection imperméable qui assure l'étanchéité
  • au centre une couche lavable qui peut être de différents matières selon les fabricants (coton, chanvre, flanelle, bambou, microfibre, etc.), et de différentes formes,
  • au contact de la peau un voile de protection biodégradable pour récupérer les selles.

Les modèles de couches : il existe 2 grands types de couches lavables.

1)    Le système couche absorbante couplée à une culotte imperméable

Les plus :

  • système moins cher,
  • plus résistant : les couches de protection pouvant être rincées et réutilisées plusieurs fois avant lavage,
  • plus performant : il y a moins de risque de fuites.

Les moins :

  • Système demandant plus de temps pour le pliage des langes ou simplement pour être posé sur l’enfant, ce qui se fait en 2 temps, d’abord la couche ou lange absorbant puis la culotte de protection.

2)  le système tout-en-un, où le noyau absorbant et la culotte imperméable ne font qu’un. Certaines de ces couches sont à poches ressemblant ainsi énormément à une couche jetable classique.

Les plus :

  • Facile à mettre, pratique pour les déplacements, les assistantes maternelles etc.

Les moins :

  • la durée de vie est moins longue que pour les systèmes classiques,
  • l’efficacité est moindre que les classiques, l’absorption est moins performante.

Les tailles : Il existe 2 familles

  • Taille unique (one size) : qui suit le bébé de 4 à 15 kg.

Les plus : investissement moindre

Les moins : elles ne sont pas adaptées à un nouveau né, et peuvent être un peu volumineuses au début ; elles peuvent ne pas convenir jusqu’à la propreté pour de gros bébés.

  • Multi-tailles: il faut changer de taille au fil de la croissance de l’enfant.

Les plus : couche toujours adaptée à la taille de l'enfant

Les moins : cela demande une gestion un peu plus fastidieuse du stock et un investissement plus lourd.

Les avantages :

  • Il suffit de 20 à 40 couches lavables jusqu'à ce que l'enfant soit propre.
  • Le coût est environ 60% moins élevé que pour les couches jetables, soit environ 650 €. Mais il faut prévoir un investissement de départ de 200 € environ.
  • Elles sont dépourvues des produits chimiques habituellement présents dans les couches jetables.
  • Elles génèrent peu de déchets.
  • C’est une alternative moderne, écologique et économique aux couches jetables.

Les inconvénients :

  • Elles ne s'achètent que dans les magasins spécialisés ou sur internet.
  • Elles sont plus épaisses que les jetables.
  • Elles sont souvent plus compliquées à utiliser que les jetables.
  • Le stockage des couches souillées.
  • L'entretien des couches.

L'impact environnemental :

L’impact lors de la production des couches lavables est considérablement moins important que celui dû à la fabrication des couches jetables.

Par contre l’impact environnemental est très dépendant des conditions d'utilisation, liées à la consommation d'énergie et d'eau, nécessaires au lavage et au séchage.

Les principales pistes d’actions pour diminuer les impacts environnementaux sont recommandées par l’ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) :

  • à le lavage des couches dans une machine à pleine charge (réduction de l’impact de 11 à 16%,) [si tant est qu’on lave en même temps linge bébé et linge maison (draps, serviettes, torchons) avec les mêmes produits],
  • à l’utilisation d’une machine à laver performante classée A/A/A (réduction de l’impact de 3 à 9%),
  • à le séchage des couches exclusivement à l’air libre (réduction de l’impact de 6 à16%) [facile en été, mais plus problématique en hiver],
  • à le lavage des couches à 60°C maximum plutôt qu'à 90°C (réduction de l’impact environnemental de 14 à 43%),
  • à l’utilisation de lessives porteuses de l’écolabel européen, et le dosage de lessive tel que préconisé par son fabricant,
  • à l’absence de repassage des couches,
  • à la réutilisation des couches pour un autre enfant réduira encore de 6 à 10% l’impact environnemental.

L'heure du choix

  • Facilité d'achat = couches jetables
  • Facilité d'utilisation = couches jetables
  • Efficacité = couches jetables et lavables à égalité
  • Coût = couches lavables
  • Impact sur l'environnement = l'ADEME vient d'émettre une fiche technique sur l'impact de chacune des 2 catégories : "il n'est pas possible aujourd'hui de conclure à un intérêt marqué des couches lavables par rapport aux couches jetables vis-à-vis de l'environnement. Si les couches lavables présentent un intérêt en termes de réduction  des quantités de déchets, elles génèrent aussi des consommations d'eau et d'énergie plus importantes".

C'est avant tout au consommateur que revient le devoir de protéger ou non l'environnement et non au produit utilisé.

Vous avez aimé cet article ?

Aidez mpedia à continuer d'exister et à rester indépendant en faisant un don. Nous avons besoin de vous !

Haut de page
Experts
Article publié le 29/07/2013 Mis à jour le 30/06/2014
Sources

Que Choisir N° 496 Octobre 2011 : Couches pour bébés, pourquoi dépenser plus ?

Que Choisir N° 496 Octobre 2011 : Couches pour bébés, l'écologie s'en mêle.

Les fIches techniques de L'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) juin 2012 : Impacts environnementaux des couches pour bébé.

France Nature Environnement, mai 2011 : Les couches lavables, état des lieux, enjeux et pistes pour agir.

Mémoriser Je vous recommande l'article "Les couches, que faut-il savoir ?" sur le site mpedia.fr