Partager

Difficultés d’endormissement à 3 ans : comment l’empêcher de se relever ?

Dernière question posée le 14/10/2019

Mon fils de 32 mois a des difficultés à s’endormir le soir et se lève un nombre incalculable de fois depuis qu’on lui a installé un lit sans barreaux. Il ne dort pas avant 23h30. Alors qu’il ne rechigne pas à faire la sieste. Auriez-vous des ”méthodes” pour éviter qu’il ne se relève sans cesse et qu’il ne mette pas 1h30 à s’endormir ? J’ai pensé à raccourcir les siestes mais j’ai beaucoup de scrupules à réveiller un enfant qui dort. D’autant qu’hier il n’a dormi qu’1h30 (parce qu’il a été réveillé par son petit frère de 10 mois), et malgré ça il s’est endormi à 23h40. Si nous perdons patience il s’en amuse. Nous ne savons plus quoi faire. Peut-être rester à ses côtés jusqu’à ce qu’il s’endorme… Je vous précise qu’il a toujours vécu à son rythme car gardé par moi-même à la maison. Le soir est le seul moment de la journée où il a ses deux parents pour lui tout seul (son petit frère de 10 mois dort à 20h), peut-être est-ce une des raisons à son refus de rester au lit.

Il dort dans un lit (où il se sent bien) avec une barrière de sécurité dont il peut sortir très facilement tout seul depuis quelques semaines. Le moment du coucher est très problématique. Il se lève jusqu’à plus de 10 fois de son lit, revient dans le salon. Nous le recouchons en lui expliquant qu’il est l’heure de dormir s’il veut être en forme pour jouer demain, que tout le monde fait dodo, même le soleil. Rien n’y fait. Il reste moins de 2 minutes allongé. Même la menace de punition n’y peut rien. Il finit par s’endormir quand il l’a décidé (hier soir à 23h40 !!) avec un biberon de lait qui aide à l’apaisement. Mon fils n’a jamais été un couche tôt (il s’endormait à 22h en moyenne avant), il se lève le matin vers 8h, fatigué, mais sans qu’on ait besoin de le réveiller. Il dort en moyenne 2h / 2h30 à la sieste sans problème d’endormissement. Que pouvons nous faire pour l’aider à trouver son sommeil et ne plus se lever de son lit quand il est l’heure de dormir ?

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Vous avez tout à fait bien compris la situation: oui votre enfant veut être avec vous qu’il n’a pas vus de la journée. Sauf que vous, vous avez envie d’être seuls et tranquilles et c’est juste ce qu’il faut lui dire. Il n’est pas en mesure de comprendre qu’il doit dormir pour être en forme le lendemain… Il s’en moque, lui, d’être en forme le lendemain, ce qu’il veut c’est être avec vous … Il faut donc juste lui dire que «stop c’est fini, tu ne dois plus te relever, on ne te veut pas avec nous, c’est l’heure des parents». Il n’y a rien à expliquer ni forme le jour, ni soleil, ni repas supplémentaire (biberon) etc. C’est juste que quand papa et maman disent «non» ce doit être «non». Cela ne marchera que si c’est inclus dans un système éducatif clair la journée aussi pour tout ce qui est permis ou pas. Il n’y a pas à crier pour se fâcher, à promettre des punitions qui ne viennent jamais ou qui sont lointaines dans le temps pour un enfant («si tu ne dors pas demain tu n’auras pas etc…» ) car l’enfant vit dans l’instant. Il y a juste à être convaincu et ferme. On passe une bonne soirée à diner puis bien jouer ensemble, calmement, sans tv absolument, puis on va se laver les dents, on lit un livre ou 2 (ce qui est prévu mais pas plus car on ne modifie pas le rituel prévu) puis un petit câlin et ce doit être absolument fini. On peut laisser la porte ouverte et la lumière d’une pièce adjacente allumée pour le rassurer et qu’il entende les bruits de la maison et vous sente proches, mais c’est tout.

S’il revient il est immédiatement ramené dans sa chambre fermement sans mot et sans explication et peu à peu on hausse le ton.

Voilà ce que vous devez faire: non pas l’aider à trouver son sommeil mais lui imposer de rester dans son lit! Vous ne le voulez pas avec vous là, à cette heure là. Point d’autre explication interminable.