Partager

Mon bébé de 2 semaines pleure le soir, comment l’aider ?

il y a 3 ans

Bonjour,
Mon bébé de 14 jours est une boule de nerfs à partir de 19h et dans la nuit, il se raidit, pleure, se calme et repleure, mordille très vite sa sucette ou ses mains, part dans tous les sens et a une respiration très rapide pendant un long moment. On essaye plusieurs solutions pour le calmer mais rien n’y fait. Il s’épuise et s’endort en larmes. On reste calme pour ne pas le perturber mais on commence à être épuisés.Le reste de la journée, il est très calme.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Je sais à quel point cela est éprouvant pour de jeunes parents que ces ” pleurs de fin de journée” pourtant si banals et fréquents …. La majorité des fœtus ont en fin de journée une longue phase de veille agitée où ils bougent beaucoup. Avant la naissance tous les parents sont enchantés de ces mouvement fœtaux et aiment à voir les petits pieds et petites mains et la tête que déforment la ventre de la maman ! Après la naissance il s’agit exactement de la même séquence de veille agitée mais … le bébé peut crier ! Je dis qu’il bouge sa voix comme il bouge ses membres !

Mpedia décrit bien ces cris  dans cet article.

Il n’y a rien d’autre à faire que de tenter de calmer vote bébé en le portant sur vous, en le berçant, en lui proposant le sein s’il est allaité etc … Si rien ne le calme de tout cela posez le dans son lit sans vous inquiéter du tout, c’est juste qu’il veut crier et que vous ne pouvez rien pour lui … Re-tentez vos manœuvres d’apaisement un moment plus tard et ainsi de suite…

Votre bébé ne crie pas la journée c’est déjà une grande chance mais il est encore très petit et je suis sûre qu’il aura bientôt des périodes de cris dans la journée aussi.

Un bébé normal crie environ 2h par jour si on met toutes les séquences de pleurs bout à bout

Vous ne devez jamais oublier qu’un bébé doit beaucoup être contre sa maman ou son papa, beaucoup porté, beaucoup bercé mais que, s’il hurle et que rien ne le calme, il faut le laisser tranquille ! et justement cesser de l’agiter en tous sens ce qui l’énerve encore plus, puis lui proposer quelques instants plus tard d’être pris à nouveau.