Partager

Colères à 2 ans : comment en venir à bout ?

il y a 7 mois

Bonjour.
Depuis octobre, ma fille qui a aujourd’hui 22 mois est en crises perpétuelles. Elle a un frère qui a 1 an de moins et la jalousie est pour moi la seule raison qui pourrait expliquer un tel comportement.
Au retour des vacances d’été, nous l’avons passé à un lit au sol car elle escaladait son lit à barreau ce qui était très dangereux. Dans un premier temps tout se passait bien, elle s’endormait seule sans problème et ne se réveillait pas la nuit où bien une fois mais se rendormait rapidement.
Aujourd’hui les couchers sont longs, elle n’accepte plus qu’on la laisse seule, et il est difficile de la laisser pleurer dans son lit car son frère dort en général avant elle. Quand elle s’endort dans son lit elle se réveille une première fois et réclame un biberon. Nous avons fait l’erreur de lui donner une fois et depuis elle peut en réclamer deux à trois par nuit. Elle se faufile également dans notre lit la nuit. Lorsque je lui explique qu’il n’est pas l’heure de prendre un biberon de lait elle se met dans des crises pas possibles et nous tape, se tape et parfois même se cogne délibérément la tête. Le plus difficile étant bien sûr de la voir se faire du mal. Elle fait des crises de ce type en journée également mais cela est plus gérable car on peut détourner son attention sur autre chose.
Je suis épuisée mentalement par ses crises, merci d’avance pour votre réponse.

La réponse de notre expert

SALINIER Catherine, Dr, Pédiatre Pédiatre Ambulatoire & Past Présidente de l'AFPA
 Dr Catherine SALINIER

Bonjour Madame,

Votre petite fille entre dans cette période un peu pénible de phase d’opposition et a beaucoup de mal à accepter les frustrations quelles qu’elles soient. Et avoir un petit frère en est une, se séparer pour aller dormir en est une autre, se voir refuser quelque chose qui lui a été accordé (un biberon) en est encore une autre.

Il est très important d’apprendre à un enfant à accepter les frustrations car c’est comme cela qu’on se construit et parce qu’il y en a beaucoup dans la vie ….

Ce n’est pas en détournant son attention que vous le lui apprendrez car cela ne va pas marcher longtemps ni pour tout. Il faut malheureusement accepter ses colères avec calme et sérénité même si c’est difficile. Vous ne lui cédez pas, mais non plus ne la grondez. Vous lui dites calmement que ” c’est “non” et c’est comme ça ” et vous lui proposez un câlin pour accepter ce “non” et pour venir se calmer dans vos bras. Bien sûr elle ne va pas vouloir et va hurler, se débattre et vous taper comme vous me le décrivez. Il est alors recommandé de laisser passer cette colère seule, même si elle se tape (aucun enfant ne s’est jamais fait mal).

Plus vous serez calme, moins vous changerez d’avis et plus vite elle se calmera et elle fera des colères de moins en moins souvent même si cela passe vraiment vers 6 ans.

Après comme on dit ” il faut choisir ses combats” ça veut dire que vous ne devez lui imposer que des choses raisonnables ( aller au lit, ne pas avoir de biberon la nuit sont des choses légitimement raisonnables ….mais venir vous rejoindre dans votre lit, si elle ne vous dérange pas, est peut-être possible c’est à vous de voir, chacun met le curseur là où il veut et …peut)

Encore une chose : mieux vous gérerez les colères le jour et plus simple ce sera de les gérer  la nuit.

Si vraiment vous êtes à bout et n’arrivez pas tout les deux à réfléchir à être vous mêmes calmes et sereins pour élever votre enfant malgré les frustrations obligatoires et malgré ses colères, vous pourriez vous faire aider par quelques entretiens psychologiques.

Lisez Mpedia https://www.mpedia.fr/art-coleres-jeune-enfant/