Partager

Prévenir la MIN et la plagiocéphalie : mise à jour des recommandations pour coucher bébé

1

Dans quelle position coucher bébé ? Une question qui, pour bon nombre de parents, demeure source d’angoisse. La Haute Autorité de santé (HAS) et le Conseil National Professionnel de Pédiatrie (CNPP) ont publié une recommandation réaffirmant l’importance d’installer les nouveau-nés sur le dos. Informations et prévention sur la plagiocéphalie y sont également abordées. En voici les éléments essentiels.

Pourquoi faire dormir mon enfant sur le dos ?

Le couchage sur le dos du bébé est indispensable tant il permet de prévenir le risque de mort inattendue du nourrisson (MIN). A noter qu’une telle pratique a permis, depuis les années 90, de réduire le nombre de décès des nouveau-nés de 76%. Retrouvez tous nos articles sur le sujet en cliquant ici.

Mon bébé risque-t-il la plagiocéphalie ?

Certains parents s’inquiètent du risque de « plagiocéphalie » que pourrait engendrer cette position allongée. La plagiocéphalie, appelée aussi « tête plate », correspond à la déformation du crâne des nouveau-nés. La HAS rappelle que ce phénomène est bénin, sans conséquence sur l’esthétisme et le développement de l’enfant. A noter qu’elle telle déformation disparaît vers l’âge de 2 ans.

Quelles recommandations pour prévenir la plagiocéphalie ?

Il est recommandé aux parents de laisser l’enfant libre de ses mouvements, le cou libre et mobile. Les postures doivent être variées. Il est important de l’encourager à mouvoir sa tête spontanément grâce à des stimulations sensorielles.

La HAS souligne que l’utilisation de cales-têtes, de siège-coques ou encore de coussins anti-tête-plate n’est absolument pas recommandée car ils empêchent bébé de se mouvoir librement.

Si vous observez chez votre enfant une plagiocéphalie, évitez de faire appuyer sa tête contre la partie aplatie et privilégiez les moments de mouvements. La consultation d’un professionnel de santé est recommandée. Ce dernier vous indiquera la bonne marche à suivre.