Partager

Tout ce qu’il faut savoir sur la croissance et l’évolution du poids de votre enfant

Mis à jour le 12 juin 2018

 Dr Alain BOCQUET
 Dr Véronique NEGRE

Écrit par 2
de nos experts

1

À l’issue de l’enquête menée par mpedia dans le cadre de la journée européenne de l’obésité concernant le suivi et l’alimentation de leur(s) enfant(s), voici un résumé de ce qu’il faut savoir sur la croissance et le suivi de l’évolution du poids de votre enfant.

Importance de l’Indice de Masse Corporelle (IMC), activités physiques, besoins nutritionnels…

Focus sur ce que savent les parents français et sur ce qu’il faudrait leur dire.

Écouter l'article

0:00 / 0:00

Sommaire de l'article

Surveillez le poids de votre enfant avec l’IMC

L’IMC* constitue le meilleur critère diagnostique et pronostique du surpoids. D’ailleurs, selon le docteur Alain Bocquet « toute la surveillance de la croissance pondérale est basée sur l’IMC qui est un excellent indicateur d’une évolution normale ou anormale du poids de l’enfant ».

Il est en effet important de prendre cet indicateur comme référence car «on ne peut mesurer l’éventuel surpoids d’un enfant juste en le regardant.», comme le rappelle le docteur Véronique Negre, et parce que « le surpoids chez l’enfant peut être tout à fait présent, et même bien installé, sans que cela soit évident lorsqu’on le regarde », comme nous le dit le docteur Bocquet.

Favorisez certains produits et évitez-en d’autres

  • Évitez les produits sucrés

Les effets néfastes du sucre et des produits sucrés dans l’alimentation sont bien connus des parents, qui font bien le lien entre ces derniers et le surpoids.

  • Ne diabolisez pas les matières grasses

Nous avons tendance à nous méfier des matières grasses. En réalité, elles ne sont pas à diaboliser car, d’une part, elles ne sont pas liées à l’obésité chez le jeune enfant, mais en plus leur apport « est nécessaire à une croissance harmonieuse et à la construction du système nerveux central de l’enfant et il ne faut surtout pas l’en priver […] », comme nous le rappelle le docteur Bocquet. Rappelons tout de même que celles-ci doivent être de qualité (huile d’olive, de colza, beurre frais…) et à consommer avec modération pour une alimentation équilibrée.

  • Limitez les protéines

En revanche, il est bon de savoir que les protéines sont à limiter dans l’alimentation des plus petits. Selon le docteur Bocquet, « les enfants consomment beaucoup trop de protéines[1] et elles doivent vraiment être limitées dans leur alimentation car elles augmentent le risque d’excès de poids ultérieur […] ».

  • Privilégiez les laits de croissance

En ce qui concerne les produits laitiers, outre le lait maternel, il est bon de privilégier le lait de croissance jusqu’à 3 ans (voire plus). Et si vous donnez du lait de vache, privilégiez le lait entier au lait-demi écrémé qui, non seulement contient trop de protéines, mais est en plus trop allégé en matières grasses.

  • Connaître les portions quotidiennes à donner à votre enfant

Enfin, rappelons que les quantités de fruits et légumes varient en fonction de l’âge et sont à connaître pour une alimentation saine et équilibrée.

Par exemple, entre 1 et 3 ans, 5 portions par jour de fruits et légumes devront être données à votre petit (une portion étant égale à environ 80 g, ainsi la ration de légumes de midi correspondant à 2 portions).

  • N’oubliez pas les féculents !

Il faut, bien sûr, veiller à ne pas négliger les féculents qui constituent un apport en sucres complexes et permettent « de maintenir une satiété stable dans le temps et d’éviter le grignotage ». Ces derniers devront être proposés à chaque repas.

Privilégiez les activités physiques quotidiennes

Le docteur Véronique Negre nous rappelle que l’un des facteurs de l’obésité est la sédentarité et non l’absence d’activités sportives. Ainsi, «la pratique d’une activité en club, une à deux fois par semaine, est-elle moins favorable au maintien d’un poids normal et au bon développement de l’enfant que le fait de le faire bouger régulièrement, lors d’activités motrices simples mais quotidiennes». Notez d’ailleurs qu’actuellement il est recommandé de faire bouger l’enfant au moins trois heures par jour, «avec toujours au moins une heure de jeu énergique à partir de 3 ans».

Profitez notamment des week-ends pour organiser des sorties et activités en plein air pour le plus grand bien de votre petit.

Ce que les parents savent…

Vous retrouverez les résultats de l’enquête menée par mpedia auprès des parents sur le suivi et l’alimentation de leur(s) enfant(s) en cliquant dans l’infographie que vous retrouverez en cliquant sur ce lien.

Zoom sur

*Comment calcule-t-on l’IMC ?

L’IMC prend en compte la taille et le poids de l’enfant et se définit par le rapport du poids (en kg) sur la taille au carré (en m), soit P/T2

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cet article n'a pas encore suffisamment de votes, soyez le premier à le noter

[1] : Bocquet A, Vidailhet M. Nutri-Bébé 2013 study Part 2. How do French mothers feed their young children ? Arch Pediatr. 2015 oct. 22 (10 Suppl 1): 10S7 – 1-S19

Note :
Les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

Vous ne trouvez pas de réponse à votre question ?

Vous pouvez consulter les réponses déjà apportées par nos médecins à ce sujet en tapant votre question ou mots clés dans le moteur de recherche ci-dessous

Toujours pas de réponse ? Posez votre question à l'un de nos experts qui vous répondra rapidement.

Je pose ma question

Le service de questions-réponses est fermé durant tout l'été, nos experts prenant des vacances bien méritées ! Il ré-ouvrira début septembre. D'ici là, vous pouvez trouver des éléments de réponses au sein de nos articles ou parmi les questions déjà posées par d'autres parents de la communauté mpedia. Nous vous souhaitons un très bel été !